COP21: ces sommets, ce n’est pas que du show

Vincenzo Verardi vient de publier une étude destinée à voir si les sommets climatiques tels la COP21 ont un impact sur le climat.

D.V.
COP21: ces sommets, ce n’est pas que du show
COP21 ©AFP
COP21: ces sommets, ce n’est pas que du show

Vincenzo Verardi, quelle est la conclusion de votre étude?

Nous avons pris tous les pays du monde sur une période relativement longue et regardé si les décisions prises avaient affecté les émissions de CO2 . Notre conclusion, c’est qu’il y a réellement un impact.

Mesurable?

La question est très compliquée car cela dépend d’un pays à l’autre. Mais globalement, on peut dire que sans ces accords, il y aurait eu beaucoup plus d’émissions de CO2 .

Voyez-vous une évolution positive ou négative?

Positive en ce sens que les décisions sont de plus en plus impactantes. Ceux qui disent que ces sommets ne sont que du show ont donc tort.

L’évaluation est importante: que manque-t-il pour qu’elle s’améliore?

Tout dépend de la nature des accords. Certains ont abouti à des engagements qui n’étaient pas quantifiables.

Il est donc impossible de les évaluer. Plus on se rapproche d’objectifs chiffrés et plus on saura mesurer les résultats réels.

Votre étude insiste sur l’importance d’accords locaux en faveur du climat. Pourquoi?

Parce qu’ils sont importants aussi. Moins sur le plan quantitatif mais ils ont l’avantage d’être plus visibles pour la population.

En quoi le sommet de Paris pourrait être qualifié de réussite?

Deux choses: des objectifs quantifiables et surtout contraignants. Je pense à un système de sanctions pour les pays qui ne respectent pas leurs engagements.

(*) Chercheur au FNRS, professeur à l’Université de Namur