COP 21 : pas encore d’accord sur l’effort climatique en Belgique

Les discussions se poursuivent entre les différentes entités compétentes au sujet de la répartition de l’effort climatique intra-belge pour la période 2013-2020.

COP 21 : pas encore d’accord sur l’effort climatique en Belgique

Contrairement à ce qu’une rumeur laissait entendre jeudi en début d’après-midi, il n’y a pas encore d’accord, ressort-il d’informations obtenues auprès du cabinet de la ministre bruxelloise de l’Environnement Céline Fremault qui préside actuellement la commission nationale climat.

Selon ce même cabinet, il n’y a pas d’accord pour l’instant. Différents scenarii sont sur la table des négociations qui se poursuivent. La deadline pour les négociateurs belges n’est pas le 30 novembre prochain, date d’ouverture de la Conférence de Paris sur les changements climatiques organisée du 30 novembre au 11 décembre prochains au Bourget en France, mais le 7 décembre, date de l’entrée dans le vif du sujet des ministres, a-t-on encore souligné au cabinet de Mme Fremault.

Les différentes entités du pays doivent ainsi s’entendre sur la répartition des efforts visant à atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre et de production d’énergie renouvelable mais aussi sur le partage des revenus des mises aux enchères des quotas de CO2 et sur le financement climatique international.

Une esquisse d’accord semblait avoir été trouvée fin octobre mais la N-VA avait dans la foulée reproché à la ministre flamande de l’Environnement, Joke Schauvliege, d’avoir outrepassé son mandat de négociations, tandis que certaines hypothèses de calcul avaient été recalées par la Commission européenne.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.