Répartition de l’effort climatique: feu vert wallon et bruxellois

Le gouvernement wallon a validé ce mardi, tout comme le gouvernement bruxellois, le projet d’accord de répartition intra-belge de l’effort climatique («burden sharing») intervenu ce week-end entre les différents ministres en charge du climat, a annoncé le ministre wallon Paul Furlan, dès lors mandaté pour finaliser la négociation de l’accord.

Répartition de l’effort climatique: feu vert wallon et bruxellois

+ A LIRE AUSSI | Répartition de l’effort climatique: la Flandre rouspète, Marghem tempère

«Cet accord est essentiel pour l’image internationale de la Belgique, il permettra aux instances fédérales et régionales de se rendre à la COP 21 de Paris – le sommet de l’ONU sur le climat et sur le suivi du protocole de Kyoto, NDLR – avec une position forte et claire», a souligné M. Furlan.

«La Wallonie n’obtient pas tout ce qu’elle aurait pu espérer, mais mieux vaut un accord où chacun fait son effort qu’une absence d’accord préjudiciable à tous», a déclaré le ministre socialiste, alors que la N-VA rejette actuellement le projet d’accord, notamment parce qu’elle juge insuffisant l’effort demandé à la Wallonie en production d’énergie renouvelable.

M. Furlan a dit refuser à ce stade de commenter la position de la N-VA, «pour ne pas porter préjudice à la conclusion d’un accord» final.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.