Le soleil de plomb pèse sur le premier jour des soldes

Le premier jour des soldes d’été se termine donnant l’occasion aux organisations de commerçants de faire leur premier «bilan». Si les avis des uns et des autres divergent sur l’évolution des chiffres d’affaires, tous conviendront pour reconnaître que les températures caniculaires ont pesé sur cette première journée.

Le soleil de plomb pèse sur le premier jour des soldes

Pour Comeos, la fédération des commerces et des services, ce premier jour des soldes est un «succès», malgré la chaleur étouffante. Comeos évoque une ruée sur les vêtements d’été et des ventes en progression de 20% par rapport à l’an passé. «Les chiffres de Worldline le confirment: avec un total de 2.698.434 transactions à 15h30, le nombre de transactions était effectivement 20% plus élevé par rapport au premier jour des soldes de 2014. Et ce, en dépit d’une plus faible affluence dans les rues commerçantes. L’explication? Ceux qui ont bravé la chaleur pour partir à la chasse aux bonnes affaires ont acheté en quantité».

De son côté, le syndicat neutre pour indépendants (SNI) parle d’une baisse de chiffre d’affaires de 6% par rapport au premier jour des soldes d’été de 2014, qui tombait un mardi. «Les vendeurs de vêtements n’ont pas vécu un bon premier jour de soldes. […] Ce n’est pas surprenant, il fait trop chaud pour faire du shopping. Les températures tropicales ont influencé le premier jour des soldes. Les pièces les plus chères et plus habillées ont été boudées contrairement aux vêtements estivaux typiques, tels que les tops, jupes, robes, bikinis, sandales et autres. Il est clair que les consommateurs ont acheté de manière impulsive», commente le SNI.

Même son de cloche du côté d’Unizo, l’organisation flamande d’indépendants, où l’on déplore un départ difficile, dû à la chaleur caniculaire et marqué par un recul d’au moins 10% du chiffre d’affaires.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.