Canicule: peu de mesures spécifiques dans les transports en commun

Avec la canicule, les transports en commun deviennent vite des fournaises. Pourtant, peu de mesures spécifiques sont mises en place.

Julie RESTIAU
Canicule: peu de mesures spécifiques dans les transports en commun
Transports en commun ©ÉdA

Avec plus de 30 degrés affichés au thermomètre, les usagers des transports en commun sont les premières victimes de la canicule. Il fait chaud, très chaud et attendre son bus ou son train relève de l’exploit. Mais que font la SNCB, la TEC et la STIB pour venir en aide à leurs clients et les rafraîchir?

À la SNCB

Pour pallier aux fortes chaleurs, la SNCB a mis à disposition des fontaines à eau uniquement dans certaines grandes gares: Charleroi, Tournai Namur et Mons. «Des brumisateurs seront également installés demain» précise Thierry Ney, porte-parole de la SNCB.

Si un train reste bloqué sur la voie, «des équipes Be for You sont prêtes à intervenir et un véhicule d'intervention viendra apporter des bouteilles d'eau». Les accompagnateurs seront également plus vigilants envers leurs passagers.

Aux TEC

Il a été demandé aux conducteurs d'être plus attentifs «sur ce qui se passe dans le bus car les clients ont parfois attendu un peu à l'arrêt au soleil», commente Stéphane Thiery, porte-parole de l'entreprise.

Si les conducteurs constatent un malaise, ils sont amenés à appeler des contrôleurs et les services de secours adéquats. Ils sont également formés à la gestion des situations d'urgencecar «c'est inclus dans leur formation».

Les bus seront également plus ventilés «pour qu'il fasse moins chaud».

À la STIB

L'avantage de la STIB est que la plupart de leurs véhicules sont ventilés. «Il y a un système de refroidissement d'air qui permet d'avoir de la fraîcheur , explique François Ledune, porte-parole de la STIB. On ne sait pas mettre beaucoup d'autres choses en place vu le peu de temps passé dans le tram ou le métro.Heureusement, il fait plus frais en sous-sol.»

Pour les véhicules non ventilés, «on sait ouvrir les fenêtres en haut ou les trappes dans le plafond pour faire circuler l'air».

Quant aux conducteurs et au personnel de sécurité, «ils reçoivent des grandes bouteilles d'eau et des fontaines à eau sont mises à leur disposition». Les chauffeurs des véhicules non ventilés «peuvent également récupérer leurs heures de chaleur car ils ne peuvent pas interrompre leur service» durant les pics de canicule.