“Une femme recouverte d’essence” interceptée devant le parlement bruxellois

Une témoin nous raconte l’intervention de la police devant le parlement bruxellois.

La Rédaction
Une femme tente de s’immoler par le feu devant le parlement bruxellois ? “Une forte odeur d’essence” devant le bâtiment
Une femme tente de s’immoler par le feu devant le parlement bruxellois ? “Une forte odeur d’essence” devant le bâtiment ©D.R.

”Vers 14h15 – 14 h 20 nous passions par là et nous avons vu plusieurs fourgons de police, une femme et son sac marron écarté très loin d’elle. Il y avait une forte odeur d’essence et on nous a dit de ne surtout pas passer par là.” C’est la situation que nous décrit une témoin présente aux alentours du parlement bruxellois lors de cette intervention qui a eu lieu ce vendredi après-midi.

Contactés par nos soins, les pompiers de Bruxelles, également présents sur place, évoquent la piste d’une tentative d’immolation par le feu. Le porte-parole des pompiers nous confirme qu’une personne a été transférée vers l’hôpital. “L’essence, c’est corrosif” ajoute il. Des propos qui vont dans le sens de ce qu’a pu voir notre témoin. “Ils ont déshabillé la femme. J’ai pensé à une immolation.”

Procédure Nixon

Le parquet de Bruxelles confirme qu’une femme était couverte d’essence devant le parlement. Une procédure “Nixon” a été lancée. Cette dernière consiste en une observation psychiatrique forcée de l’individu.

La zone de police Bruxelles Capitale Ixelles évoque seulement une intervention avec un renfort de secouristes mais ne donne pas de détail. Même discours de la police militaire qui garde le parlement bruxellois. Le profil de la personne et ses motivations ne sont pas encore connus.

Les pompiers ont procédé au nettoyage du trottoir recouvert d’essence.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...