Un faux infirmier, une école arnaquée avec des parapluies, un juge belge arrêté à Paris… 11 histoires judiciaires surprenantes

Chaque dimanche, la rédaction vous propose une sélection d’histoires survenues lors d’audiences dans les tribunaux en Wallonie. Et cette semaine, exceptionnellement, nous avons fait un détour par Paris.

Un faux infirmier, une école arnaquée avec des parapluies, un juge belge arrêté à Paris… 11 histoires judiciaires surprenantes
Pour commettre ses vols, il se faisait parfois passer pour un infirmier. ©IMAGEGLOBE

1.Endetté au jeu, il «taxe» sa famille

Florian n'a que 21 ans et pourtant, il semble déjà être une vieille connaissance de la Justice. Pour payer ses dettes de jeu, ce grand jeune homme de 21 ans a bousculé ses parents et sa mamy pour gratter du cash.

2.Il ciblait les personnes âgées et handicapées... il se fait traiter de «saloperie» au tribunal

Gilles (prénom d'emprunt), 36 ans, a passé un sale quart d'heure à la barre. Il est poursuivi pour de nombreux vols. Il s'introduisait dans des habitations, se faisant parfois passer pour un infirmier. Il risque gros.

Face au président, Gilles avait aussi dans le dos les yeux de plusieurs victimes, des personnes d’un certain âge et handicapées.

4.Friteries: des irrégularités au menu

Dans le Namurois, le prévenu est connu pour ses trois friteries appréciées des amateurs.

Néanmoins, ce n'est pas la qualité de ses portions qui ont poussé l'ONSS à fréquenter d'un peu plus près ses établissements.

5.Deux fois huit mois de prison pour de faux certificats Covid

Un âne ne trébuche pas deux fois sur la même pierre. Ce proverbe incite à croire que l’on tient compte des leçons du passé. Pas toujours vrai…

La preuve par Michaël D., 44 ans, un incorrigible roublard ainsi que cette double histoire le prouvera.

6.Ils auraient escroqué une école… avec des parapluies

Au début 2015, deux quadragénaires entrent en contact avec un professeur pour lui proposer de participer à leur projet "Parapluies pour l’enfance". Le principe: ils fournissent à l’école des parapluies bon marché, les élèves les revendent 10€, et le bénéfice sert à financer une association.

Sauf que les deux complices auraient tout bonnement empoché la somme récoltée.

7.Dans le train, il distribue les coups de béquille

En gare de Luttre, l’homme a fait l’objet d’un contrôle de titre de transport dans le train. Titre que le passager n’avait pas sur lui, "faute de temps pour le prendre en gare." Il avait donc demandé au contrôleur de train de payer son titre, dans le train. Ce que Pierre, le contrôleur de train, avait accepté tout en précisant au prévenu qu’une majoration de prix était prévue.

Mais dès le retour du contrôleur, l'homme signalait finalement ne pas avoir d'argent sur lui. Ce dernier a, par la suite, agressé le contrôleur de train à coups de béquille!

8.Trois camions Decathlon dévalisés: 21 ans de prison requis

Le dossier s'ouvre dans la nuit du 2 au 3 juin 2020 sur le parking de l'aire d'Orival sur l'E19 à Nivelles, où un camion Decathlon vient d'être dévalisé. À l'arrivée d'une voiture banalisée de la police fédérale, le conducteur d'une camionnette prend la fuite.

Au cours d’une course-poursuite menée à vive allure, ce conducteur tente à trois reprises d’envoyer dans le décor la voiture des policiers qui finissent par coincer la camionnette. Ils devront utiliser leur matraque pour briser la vitre, côté conducteur, alors que le passager lui crie à plusieurs reprises "Vas-y, avance".

9.Elle accuse son ex-mari d’avoir détourné frauduleusement des chevaux de race et de compétition

Un divorce sanglant et qui n'en finit d'ailleurs pas de rebondir tant au civil qu'au pénal a mis en scène des chevaux de compétition.

Mais encore

Interpellé à Paris, le juge Monin incarcéré

Le juge (suspendu) a été arrêté à Paris, mardi. Il est maintenu en détention jusqu'à la décision de l'extrader ou non vers la Belgique. Il a été condamné à cinq ans de prison pour escroquerie et chantage. Il était recherché par la justice belge.