"Oncle câlin", "Si j’avais su…": la mère du petit Dean (4 ans), décédé aux Pays-Bas, ne comprend pas le geste de Dave De Kock

Dean Verberckmoes, l’enfant de 4 ans porté disparu à Saint-Nicolas, a été retrouvé sans vie dans la province de Zélande aux Pays-Bas, ce lundi 17 janvier 2022 au soir. Interpellé plus tôt dans la journée, son kidnappeur Dave De Kock (34 ans) avait la "confiance" de la mère de l’enfant, malgré un lourd passé judiciaire dont elle ignorait l’existence.

Ce lundi soir, l'enquête de la disparition de Dean Verberckmoes à Saint-Nicolas (Flandre-Orientale) a pris un tournant tragique. Le corps sans vie de l'enfant de 4 ans a été dans le village de Vrouwenpolder, aux Pays-Bas.

Dean avait été vu la dernière fois mercredi dernier aux côtés de Dave De Kock, interpellé plus tôt dans la journée et devrait vraisemblablement être accusé de l’enlèvement et du meurtre de Dean Verberckmoes.

Un «oncle câlin»

Elke Verberckmoes, la mère de Dean, avait appelé Dave De Kock à "ramener son fils à la maison".

L’homme, décrit comme un "oncle câlin", s’en occupait pendant son absence pour des raisons médicales. Dean dormait ainsi chez lui et sa compagne. "Il les connaissait bien, il aimait être là. Il était heureux d’aller les voir", témoignait-elle dans la Gazet Van Antwerpen.

Une dispute aurait éclaté entre le couple, et Dave serait parti avec Dean en mentant sur sa destination et ses intentions auprès de sa petite amie.

Déjà condamné pour la mort d’un enfant

Mais l’homme avait été condamné à 10 ans de prison en 2010 pour avoir tué l’enfant de sa petite amie de l’époque, rappelle HLN dans son édition du jour.

"Si j’avais su cela, je ne lui aurais jamais fait confiance pour mes enfants. Je ne le savais pas. Il m’a dit une fois qu’il avait été en prison pendant un certain temps. Il n’a pas voulu dire pour quoi exactement. Mais il a dit qu’il luttait contre de nombreux traumatismes à cause de cela, et qu’il voulait suivre une thérapie. Je l’ai cru", regrettait Elke Verberckmoes.

D’autant que son comportement ne laissait rien présager du futur acte de l’homme.