Quatre remises en liberté

Parmi les trois suspects privés de liberté, mercredi en fin de journée, et suspectés de faits d’incendie volontaire sur le commissariat près de la place Liedts à Schaerbeek, après la manifestation consécutive au décès, samedi dernier, du jeune Ibrahima après son interpellation par la police, les deux majeurs ont été relaxés, faute de preuves suffisantes à leur encontre à ce stade de l’enquête, a indiqué ce vendredi le parquet de Bruxelles.

Le suspect mineur privé de liberté pour ces mêmes faits a lui aussi été remis en liberté par le parquet de Verviers, dont il dépendait.