Une tragédie qui en rappelle une autre, à Vizille (France)

C’était le 18 juillet 1973. 43 pèlerins belges perdaient la vie dans les Hautes-Alpes. Leur car ayant raté un virage

Dominique WAUTHY
Une tragédie qui en rappelle une autre, à Vizille (France)
405px-Rampe_de_Laffrey_Accident_du_18-juillet-1975.jpg

18juillet 1973, un car transportant des pèlerins belges de la région de Braine-le-Comte, Soignies et Tubize, rate son virage en bas de la descente avant le franchissement du pont sur la Romanche et s’écrase en contrebas, tuant 43 personnes. Le maire de Laffrey de l’époque dénonce une route particulièrement dangereuse évoquant déjà plus de 100 morts dans cette descente lors des 25 dernières années. L’accident est alors appelé accident de Vizille car il s’est produit juste avant le pont qui marque l’entrée dans la petite ville de Vizille mais en fait situé sur la petite commune de Notre-Dame-de-Mésage. Une stèle rappelant cet accident a été érigée de ce côté du pont.

Endroit meurtrier

La rampe de Laffrey, appelée aussi descente de Laffrey ou côte de Laffrey est un tronçon de la RN 85 dite Route Napoléon, route alpine qui relie Gap à Grenoble. Elle se situe entre les communes de Laffrey et de Vizille en Isère, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Grenoble. Portion de route à forte déclivité, elle est tristement célèbre pour les nombreux accidents qu’elle a connus dont ceux de 1946 (18 morts), de 1973 (43 morts), de 1975 (29 morts) et de 2007 (26 morts), impliquant des cars et comptant parmi les accidents de la route les plus meurtriers de France.