Assises de Liège: Marie Vossen charge son ex-mari

Marie Vossen, l'ex-épouse du docteur Letiexhe a confirmé que son mari était bien impliqué dans le meurtre de Josée Julémont et Berthe Loix. Elle est revenue sur les faits et sur le comportement de son mari ce matin à la cour d'assises de Liège.

Assises de Liège: Marie Vossen charge son ex-mari
758235 ©(photo Belga)

Marie Vossen (39 ans), accusée d'avoir participé à un double assassinat avec son ex-époux le docteur Letiexhe (42 ans), a confirmé ce matin devant la cour d'assises de Liège l'implication de ce dernier dans le décès des deux victimes, Josée Julémont et Berthe Loix.

Elle a affirmé que Michel Letiexhe avait éliminé les victimes au moyen d'injections d'insuline en vue de toucher un héritage.
Josée Julémont avait été tuée le 10 février 2001 et Berthe Loix le 24 janvier 2002. A la suite de ces deux décès, Michel Letiexhe et Marie Vossen ont touché un important héritage.

Interrogée à nouveau par le président de la cour d'assises Robert Gérard, Marie Vossen est revenue sur le comportement adopté par son ex-mari avant les faits et sur les circonstances des décès des deux dames âgées.

La victime dilapidait le futur héritage du médecin

L'accusée prétend que son ex-mari était soucieux des dépenses de Josée Julémont, qui avait fait de Marie Vossen sa légataire. Depuis le décès de son mari, la victime avait décidé de profiter de la vie. Elle avait planifié un voyage au Canada. Letiexhe redoutait qu'elle dilapide "son" héritage.

"Il m'a dit que si elle continuait, il ne resterait rien", a soutenu Marie Vossen. "Il ne voulait pas qu'elle reprenne les titres qu'elle avait placés dans un coffre. Il avait annoncé qu'elle ne repartirait pas si elle faisait cela".

Le 10 février 2001, Josée Julémont a participé à un dîner chez Michel Letiexhe. Marie Vossen affirme que son mari a placé un médicament dans le verre de la victime. Le médecin a pris le soin d'expliquer à son ex-épouse qu'il ne fallait boire dans le verre marqué par un point rouge. "J'étais tétanisée quand je l'ai vue morte", a indiqué Marie Vossen.

Il avait déjà menacé de tuer

Michel Letiexhe avait menacé à plusieurs reprises de tuer. "Mais il n'était jamais passé à l'action. Dans mon esprit, ce n'était donc pas très clair", a ajouté l'accusée.

Après le décès de Berthe Loix le 24 janvier 2002, Michel Letiexhe aurait annoncé à son ex-épouse qu'il aurait agi de la même sorte que sur Josée Julémont. "Il m'a dit qu'il avait eu chaud car elle n'avait pas réagi de la même manière", a déclaré Marie Vossen.

"Dans le cadre de l'héritage, Michel Letiexhe m'a dit que j'allais obtenir un appartement à la mer. J'ai eu peur de ne pas être crue et je n'ai pas dénoncé les faits à la police", a affirmé Marie Vossen.

Avec Belga