Contenu de partenaire

L’intérim ouvre des portes…

En 2021, 693.077 travailleurs intérimaires uniques ont travaillé en Belgique :

Adopsweb
Federgon
©Federgon
  • uniques, car nous avons comptabilisé exactement une fois chaque travailleur intérimaire qui a travaillé au cours de l’année 2021 ;
  • uniques, car chacun de ces travailleurs intérimaires a une histoire unique et précieuse à raconter ;
  • uniques, car malgré les pénuries de main-d’œuvre, il n’y a jamais eu autant de personnes au travail dans le circuit de l’intérim qu’en 2021. Et ce chiffre en dit long sur l’importance de l’intérim pour notre marché du travail.

Dans notre enquête bisannuelle, nous analysons le profil et les caractéristiques de l’emploi des travailleurs intérimaires. Nous voulons comprendre qui sont les travailleurs intérimaires et analyser leurs attentes, leurs motivations, leur perception, leur satisfaction, …

Dans ce rapport, nous nous éloignons délibérément de la perspective macroéconomique et nous regardons au-delà des grands nombres qui en disent certes beaucoup, mais qui ne disent assurément pas tout. Nous faisons donc le choix de nous focaliser sur une perspective microéconomique, pour cerner la perception et l’expérience uniques de quelques travailleurs intérimaires. Leurs histoires uniques nous permettent de mieux comprendre et d’interpréter ce que l’intérim représente pour un travailleur intérimaire individuel.

Le point commun des histoires personnelles de tous ces intérimaires, c’est qu’à un moment donné de leur vie, le travail intérimaire a été une solution pour chacun d’entre eux. Les exemples sont éclairants : un étudiant à la recherche d’un job, un jeune qui vient de quitter les bancs de l’école et qui s’apprête à faire ses premiers pas sur le marché du travail, un pensionné qui veut rester actif encore pendant quelque temps, un salarié qui veut travailler le week-end pour arrondir ses fins de mois. Mais aussi un travailleur licencié qui retrouve une nouvelle opportunité grâce à l’intérim, une personne en incapacité de longue durée qui souhaite retravailler après une longue période d’inactivité, ou encore un chômeur à la recherche d’un emploi, … Chaque histoire montre que le travail intérimaire peut être une solution pour tous ceux qui veulent avancer dans la vie, pour toute personne qui désire donner une nouvelle orientation à sa carrière.

Pour la première fois, nous avons également associé cette enquête de profil à un volet “parcours client” qui nous permet de mieux cerner “l’expérience client” plutôt complexe de nos intérimaires. En particulier, les résultats offrent un aperçu intéressant des interactions entre le travailleur intérimaire, le bureau d’intérim et le consultant en intérim. Aujourd’hui, avec la digitalisation croissante, il est très important pour les bureaux d’intérim de savoir où et comment les intérimaires préfèrent être contactés et de comprendre où et comment ils peuvent, en tant que bureaux d’intérim, faire la différence.

La conclusion que nous en tirons est claire : si vous voulez offrir à 693.077 intérimaires uniques une expérience unique, vous avez besoin de consultants uniques. Les résultats de l’enquête montrent une fois de plus que le travail des consultants en intérim récolte un taux de satisfaction élevé. C’est une nouvelle plume au chapeau des milliers de consultants en intérim qui, dans un marché du travail de plus en plus affecté par la pénurie de candidats, savent faire la différence. Eux (elles) aussi, ils (elles) sont uniques.

Envie d’en savoir plus ? Surfez sur https://federgon.be/fr/interimaire2022/pour lire l’étude complète, visualiser des témoignages, etc.

Je vous souhaite une bonne lecture !

Paul Verschueren

Directeur Research&Economic Affairs chez Federgon

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...