Le chômage continue à diminuer légèrement en Wallonie

À un an d’écart, le nombre de demandeurs d’emploi sollicitant une allocation a poursuivi sa baisse (-0,7%) en octobre en Wallonie, signale jeudi le Forem.

 Malgré le contexte économique et de multi-crises qui impactent l’ensemble des régions et des pays européens, la situation de l’emploi reste actuellement relativement stable en Wallonie, conclut le Forem.
Malgré le contexte économique et de multi-crises qui impactent l’ensemble des régions et des pays européens, la situation de l’emploi reste actuellement relativement stable en Wallonie, conclut le Forem. ©DURIS Guillaume – stock.adobe.co

Le nombre total de demandeurs d’emploi inoccupés s’inscrit, lui, inévitablement à la hausse à la suite de l’adoption de la réforme de l’accompagnement adapté par l’office wallon de l’emploi.

Cette réforme, qui prévoit une prise en charge globale des usagers afin qu’ils ne sortent pas des radars des services publics de l’emploi, maintient en effet active l’inscription des demandeurs d’emploi libres pour leur permettre de se relancer sur le marché du travail. Auparavant, ils étaient automatiquement désinscrits après trois mois.

Fin octobre 2022, le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés (DEI) en Wallonie comprenait 119.518 personnes à la recherche d’un emploi demandeuses d’allocations (887 personnes de moins qu’il y a un an, -0,7%) et 44.383 jeunes en stage d’insertion professionnelle. La hausse est ici de 21,5% (soit 7.849 personnes de plus inscrites). Pendant la crise du Covid, beaucoup de jeunes ont dû ou voulu postposer leur entrée sur le marché de l’emploi (redoublement ou poursuite d’une année supplémentaire), explique le Forem.

À ces deux catégories s’ajoutent 24.688 demandeurs d’emploi inscrits obligatoirement et 25.026 demandeurs d’emploi inscrits librement, pour un total de 213.615 demandeurs d’emploi inoccupés.

Parmi eux, 52% sont des hommes, 21% sont âgés de moins de 25 ans et 24% ont 50 ans et plus. En outre, plus de quatre demandeurs sur dix (42%) sont, au plus, diplômés de l’enseignement secondaire du 2e degré, 27% sont inoccupés depuis moins de six mois et 43% depuis deux ans et plus.

Le taux de la demande d’emploi en Wallonie est donc de 13,3%. L’année dernière, après huit mois successifs de baisse, le taux de la demande d’emploi s’était établi à 12,2% en octobre 2021.

Malgré le contexte économique et de multi-crises qui impactent l’ensemble des régions et des pays européens, la situation de l’emploi reste actuellement relativement stable en Wallonie, conclut le Forem.