Chômage force majeure et vacances annuelles

Les périodes de chômage n’entrent pas dans le calcul du droit aux vacances annuelles. Corona et inondations font exception !

La Rédaction de L'Avenir

Comme l’an dernier, les périodes de chômage force majeure liées à la pandémie sont assimilées à du travail pour le calcul des vacances 2022. Le gouvernement compense en partie le surcoût, pour un montant global de 46,15 millions d’euros.