Herstal: le patron de Noshaq écope d'une prune de 25 euros pour avoir mis le disque de stationnement bricolé par sa fille pour la fête des pères

Gaëtan Servais, le CEO de Noshaq, la société liégeoise de gestion de fonds et de développement économique, s'est vu infliger une redevance communale de 25 euros pour disque de stationnement invalide, à Herstal (en province de Liège). Il a partagé sa mésaventure sur les réseaux sociaux.

À la tête de l'invest liégeois Noshaq, Gaëtan Servais a partagé sa mésaventure sur les réseaux sociaux.
À la tête de l'invest liégeois Noshaq, Gaëtan Servais a partagé sa mésaventure sur les réseaux sociaux. ©Montage EDA

À la tête de l'invest liégeois Noshaq, Gaëtan Servais a partagé sa mésaventure sur les réseaux sociaux. Ce mardi 6 juin 2023, en début d'après-midi, l'homme s'est rendu sur le parking de la piscine de Herstal, en province de Liège, où il a apposé son disque de stationnement. En y indiquant son heure d'arrivée. Sauf que le CEO de la société de gestion de fonds et de développement économique a eu la désagréable surprise de découvrir une redevance communale de 25 euros déposée sur son pare-brise pour cause de "disque de stationnement invalide".

"Méfiez-vous": voici le conseil de Philippe pour éviter une prune en zone bleue, alors qu’il respectait les heures de stationnement (vidéo)

La raison invoquée par Gaëtan Servais sur Facebook? Il avait placé le "joli cadeau de fête des pères" de sa fille de 10 ans, "un disque de stationnement pimpé pour remplacer le disque en plastique bleu qui est dans ma boîte à gants". Et il reçoit alors une prune pour... disque de stationnement invalide. "Où est le cœur dans tout cela?", écrit-il sur les réseaux sociaux.

Sauf que le règlement communal est pourtant clair. Sur Internet, les Communes le rappellent sans cesse: veillez bien à utiliser le nouveau format de disque de stationnement. A défaut, vous pourriez tout de même recevoir une redevance communale si vous avez fait un usage correct de votre "vieux" disque de stationnement... ou, comme dans ce cas-ci, d'un disque réalisé sous forme de bricolage.

En septembre dernier, une Liégeoise en avait fait les frais à Hannut, en province de Liège. Toujours dans la commune hesbignonne, une habitante d'Hélécine, dans le Brabant wallon, avait été "verbalisée" pour un disque de stationnement... trop petit.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...