Les dons de sang et de plaquettes à la Croix-Rouge de Belgique toujours en berne en 2022

À peine 148.000 prélèvements de sang ont été enregistrés par la Croix-Rouge de Belgique en 2022. Et pour les plaquettes, on est à moins de 10.000.

Belga
En 2021, le nombre de nouveaux donneurs était de 16.301 et en 2020, de 19.118. C’est bien moins qu’en 2019 (22.469) et en 2018 (20.451) avant que le coronavirus ne tourmente la société.
En 2021, le nombre de nouveaux donneurs était de 16.301 et en 2020, de 19.118. C’est bien moins qu’en 2019 (22.469) et en 2018 (20.451) avant que le coronavirus ne tourmente la société. ©© ÉdA – Jacques Duchateau

La Croix-Rouge de Belgique a enregistré 148.450 prélèvements de sang et 9.695 prélèvements de plaquettes en 2022. Dans le premier cas, il faut remonter à 2018 pour retrouver un résultat plus faible encore. Il était alors de 133.161. Dans le second cas, c’est même pire : jamais pareille statistique n’avait été relevée depuis 2017.

”C’est principalement dû aux difficultés que nous avons rencontrées en 2020 et en 2021. Ces années-là, le nombre de nouveaux donneurs a diminué. À cause du coronavirus, nous n’avons plus pu organiser des collectes dans les entreprises et dans les écoles pendant un long moment”, déplore auprès de Belga le responsable de la communication au sein de l’organisation caritative, Thomas Paulus.

En 2021, le nombre de nouveaux donneurs était de 16.301 et en 2020, de 19.118. C’est bien moins qu’en 2019 (22.469) et en 2018 (20.451) avant que le coronavirus ne tourmente la société. “Nous subissons toujours les effets des restrictions dues au Covid-19 aujourd’hui”, commente Thomas Paulus. En 2022, la Croix-Rouge de Belgique a attiré 16.891 nouveaux donneurs : “En général, nous observons chaque année une érosion de 20.000 donneurs. Certains tombent malades ou décèdent, par exemple. Mais en 2022, nous n’avons toujours pas récupéré le niveau de nouveaux bienfaiteurs atteint avant l’arrivée du Covid-19.”

Du coup, le total de bienfaiteurs (tous dons confondus) s’en ressent aussi en 2022. Il est de 103.446. L’année précédente, il était de 101.915. Néanmoins, cela reste inférieur aux chiffres récoltés en 2020 (108.138), en 2019 (114.268) et en 2018 (107.944). “Cette année, nous escomptons récupérer notre retard de collectes accumulé dans les écoles. Mais dans les entreprises, nous n’y arriverons plus jamais. Depuis la crise du coronavirus, le télétravail s’est instauré dans le quotidien des entreprises. Désormais, les employés ne se rendent plus sur leur lieu de travail que les mardis et les jeudis. Il nous est impossible de rendre visite à toutes les sociétés en deux jours de temps par semaine”, se rend compte le responsable de la communication.

”Nous allons devoir nous restructurer. Nous devrons sélectionner les firmes. Nous privilégierons celles qui comptent le plus de salariés ainsi que les écoles. Nous devons rentabiliser au maximum nos équipes. Et nous allons relancer les prélèvements dans les villages. Nous téléphonerons à chacun de nos donneurs recensés pour savoir si nous ne pouvons pas organiser un rendez-vous près de son domicile ou de son activité professionnelle. C’est un énorme boulot, mais nous n’avons pas le choix”, ajoute-t-il.

Heureusement, le nombre de dons de plasma n’a par contre de cesse d’augmenter ces dernières années. En 2022, il était de 29.892 alors qu’il était de 28.168 en 2021, de 24.760 en 2019, de 18.425 en 2018 et de 16.593 en 2017.

Cependant, si l’on en croit le baromètre du sang de la Croix-Rouge de Belgique, les stocks des groupes sanguins A +, O +, A-, O-, B- ainsi que celui du plasma et des plaquettes sont actuellement insuffisants.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...