Les généralistes plaident pour une centralisation des informations de vaccination

La Société scientifique de médecine générale (SSMG) plaide pour un encodage systématique et centralisé des données vaccinales.

Belga
 Chaque citoyen.ne concerné.e pourra ainsi prendre rendez-vous, dès la fin de cette semaine, dans un des centres de vaccination qui seront à nouveau déployés ou auprès des pharmacies et médecins généralistes partenaires.
La crise du Covid-19 a permis la réunion de toutes les régions et communautés du pays autour d’un encodage 'fédéral' des vaccins anti-coronavirus. Cela a permis à tous les intervenants d’être informés en temps réel de cette vaccination. Il faut permettre cela pour tous les autres vaccins et tous les citoyens, selon la SSMG. ©EdA Mathieu Golinvaux

Mes vaccins sont-ils à jour ? Peu d’entre nous sont sans doute capables de répondre rapidement à cette question. Certains se tourneront alors vers leur médecin traitant, tandis que d’autres se lanceront dans des fouilles archéologiques pour déterrer leur carnet de vaccination. Pour contrer cette perte d’informations, la Société scientifique de médecine générale (SSMG) plaide pour un encodage systématique et centralisé des données vaccinales.

Il est en effet possible de se faire vacciner par son médecin de famille, mais aussi par les pédiatres, gynécologues, la médecine du travail, dans une “travel clinic” avant un voyage, à l’ONE, Fedasil… Conséquence : les informations de vaccination s’éparpillent entre de multiples intervenants. “Au mieux, si la personne est rigoureuse, elle dispose d’une carte de vaccination à jour. Mais cela reste rare en pratique”, résume la SSMG.

Afin de connaître son statut vaccinal et programmer la suite de sa vaccination, la fédération défend la mise en place d’un outil d’encodage unique et fédéral pour les sérums administrés. Chaque professionnel de la santé disposerait d’un accès sécurisé pour y lire ces informations et les encoder, expose le SSMG. Ce “registre national de vaccination” serait en outre consultable et modifiable depuis les dossiers médicaux informatisés (DMI), plateforme via laquelle les patients accèdent également à leurs données. “On sait toute l’importance de rendre le patient acteur de sa propre santé”, soulignent les médecins généralistes.

”La crise du Covid-19 a permis la réunion de toutes les régions et communautés du pays autour d’un encodage 'fédéral' des vaccins anti-coronavirus. Cela a permis à tous les intervenants d’être informés en temps réel de cette vaccination. Il faut permettre cela pour tous les autres vaccins et tous les citoyens”, conclut la SSMG.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...