Taxe nucléaire: comment l’État a pu récupérer des millions de surprofits

La question des surprofits réalisés par les exploitants de centrales nucléaires ne date pas de cette crise énergétique.

Guillaume Barkhuysen
Romain Veys
En sortant Doel 1 et Doel 2 de la taxe nucléaire, la ministre Marghem a instauré une redevance annuelle de 20 millions à l’exploitant.
En sortant Doel 1 et Doel 2 de la taxe nucléaire, la ministre Marghem a instauré une redevance annuelle de 20 millions à l’exploitant. ©Photo News

La crise énergétique liée à la guerre en Ukraine a mis en lumière certains bénéfices hors normes réalisés par des producteurs d’énergie. Des acteurs qui ont pu profiter de l’envolée des cours sur les marchés et d’outils de production amortis depuis des lustres. Un problème qui, en fait, n’est pas neuf.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...