En 2003, la Belgique opte pour la sortie du nucléaire : « Nous n’avions pas les moyens de notre ambition »

Décider de sortir du nucléaire était une étape. Fallait-il encore préparer celle-ci. Et si des choses ont été rapidement mises en place, le politique a cruellement manqué de moyens.

Romain Veys
Guillaume Barkhuysen
 Le gouvernement Verhofstadt I a pris une série de décisions afin de préparer la sortie du nucléaire. Mais ce n’était pas suffisant, concèdent les acteurs de l’époque.
Le gouvernement Verhofstadt I a pris une série de décisions afin de préparer la sortie du nucléaire. Mais ce n’était pas suffisant, concèdent les acteurs de l’époque. ©BELGAIMAGE

Lorsque l’on regarde dans le rétroviseur, est-il juste d’affirmer que la loi de 2003 a été prise sans aucune anticipation de la situation que la sortie progressive du nucléaire allait engendrer ?

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...