Le ski, un loisir en voie de disparition?

Fin décembre, le redoux et la pluie ont provoqué la fermeture de la moitié des pistes de ski françaises. Une situation qui inquiète. Dans une interview accordée à La Première (RTBF), une glaciologue de l’UCLouvain est plutôt catégorique: le ski est voué à disparaître.

La Rédaction de L'Avenir

Beaucoup de pluie, peu de neige et des montagnes dépourvues de leur manteau blanc. En ce début d’hiver, la douceur accompagnée de précipitations perturbe l’activité des stations de ski. Fin décembre, la moitié des pistes françaises était fermée. Un coup dur après deux ans de Covid.

Les Alpes du Sud et les Alpes du Nord sont les moins pénalisées, mais dans les autres massifs comme les Pyrénées (un quart des pistes ouvertes), les Vosges ou le Jura (moins d’un quart des pistes ouvertes), la situation est plus préoccupante. Du coup, les stations s’adaptent en proposant d’autres activités comme le VTT, la marche ou le disc golf.

Dans une interview sur La Première (RTBF) ce jeudi 5 janvier 2023, Marie Cavitte, glaciologue à l’UCLouvain, confirme que ce scénario devrait se répéter de plus en plus. La faute au changement climatique.

"Le dernier rapport du GIEC a montré qu’il ne faut pas s’attendre à une amélioration", lance-t-elle. "On projette une augmentation des températures et on va s’attendre à plus de pluie surtout. Les projections montrent aussi que dans nos régions, en particulier les Alpes occidentales, où beaucoup de Belges vont skier, il va y avoir un assèchement dans le futur."

"Plus ou moins la moitié des stations sont de basse ou moyenne altitude en France. Aux altitudes inférieures à 1600 mètres, il n’y aura plus de neige d’ici 10 à 20 ans. Utiliser des canons à neige ne fait que reporter le problème. C’est consommer beaucoup d’eau et émettre beaucoup de carbone pour juste faire perdurer une activité qui est vouée à disparaître", poursuit-elle.

Une nouvelle peu réjouissante pour les stations et les 400.000 personnes qui vivent de l’activité montagnarde en France.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...