Cotons-tiges pour les ministres et arrêt de travail le 8 décembre 2022 dans les écoles : les syndicats restent mobilisés

L’organisation des cours risque de connaître des perturbations le jeudi 8 décembre 2022 dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), en raison d’une nouvelle action syndicale. Pour l’heure, toutefois, on ne parle pas encore de grève.

Romain Veys
manifestation des enseignants et professeurs Le monde de l'école manifeste son ras-le-bol sous les fenêtres du gouvernement
manifestation des enseignants et professeurs Le monde de l'école manifeste son ras-le-bol sous les fenêtres du gouvernement ©EdA Mathieu Golinvaux

Réunies une nouvelle fois en front commun, les organisations syndicales représentant le secteur enseignant annoncent une nouvelle action pour le jeudi 8 décembre prochain.

"Le succès des différentes manifestations des personnels de l’enseignement n’est pas à démontrer. Néanmoins, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles reste sourd aux revendications des personnels de l’enseignement", justifient ainsi de concert la CSC-Enseignement, la CGSP-Enseignement, le SETCa-SEL, le SLFP-Enseignement et la CGSLB-Appel.

Revendications

Pour rappel, après avoir déjà manifesté dans les rues de Bruxelles en février, Mons en mars et Liège en mai lors de la précédente année scolaire, une dizaine de milliers d’enseignants s’étaient retrouvés dans les rues de Namur en octobre dernier.

Ils avaient à cette occasion rappelé leurs principales revendications : réduction de la taille des classes, retrait de la réforme de l’évaluation des enseignants, interrogations sur l’avenir de l’enseignement qualifiant et surcharge de travail issue des réformes du Pacte pour un enseignement d’excellence.

Cotons-tiges

"En l’absence de réponse du gouvernement, le front commun syndical de l’enseignement a sollicité une rencontre avec ses représentants le jeudi 8 décembre prochain", annoncent ainsi les syndicats. " À cette occasion, nous avons décidé de remettre des Cotons-tiges aux différents ministres qui le composent." Histoire de leur déboucher les oreilles…

Par ailleurs, les syndicats appellent les équipes éducatives à observer "un arrêt de travail" à l’occasion de cette journée du jeudi 8 décembre, "de façon à apporter leur soutien à leurs représentants".

Sans parler pour le moment de grève, cette invitation syndicale devrait néanmoins de traduire par un certain nombre de perturbations dans les écoles en Fédération Wallonie-Bruxelles qui décideraient de suivre le mouvement.

Le front commun précise en outre que, en l’absence d’avancées ou de réponses jugées suffisantes, un plan d’actions sera mis en œuvre dès le début de l’année 2023.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...