Qui est le prix Nobel de la paix ? Voici son portrait-robot

Le prix Nobel de la paix est un Européen de plus de 60 ans. C’est ce qui ressort de l’analyse de la liste des gagnants de ce prestigieux prix. Mais la tendance s’inverse.

Maël Baudé
 Le prix Nobel de la paix sera attribué ce vendredi 7 octobre 2022, à Oslo, en Norvège.
Le prix Nobel de la paix sera attribué ce vendredi 7 octobre 2022, à Oslo, en Norvège. ©BELGA

Les noms des lauréats du prix Nobel de la paix 2022 viennent d’être dévoilés ce vendredi 7 octobre, à Oslo, en Norvège. Le Bélarusse Alès Bialiatski, l’ONG russe Memorial et le Centre ukrainien pour les libertés civiles se partagent la prestigieuse distinction. L’occasion de regarder du côté des statistiques. Parmi les 110 personnes et 27 organisations ayant reçu la distinction depuis sa création en 1901, quelles sont les nationalités les plus représentées ? Quelle est la tranche d’âge la plus représentée ? Combien de femmes et d’hommes ont été distingués ? Portrait-robot des lauréats du prix Nobel de la paix en quelques chiffres.

L’Europe occidentale surreprésentée mais presque absente depuis 20 ans

Avec 24 gagnants depuis 1901, les États-Unis d’Amérique sont de loin le pays le plus représenté. Barack Obama (2009), George Catlett Marshall (1953), initiateur du Plan Marshall, ou encore Theodore Roosevelt (1906) sont parmi les plus célèbres d’entre eux. Le Royaume-Uni (13 prix) est le deuxième pays le plus représenté, juste devant la France et ses 11 distinctions. La Belgique arrive en septième position, à égalité avec l’Afrique du Sud et la Russie (en comptant ceux sous l’URSS) . Ces trois nations comptent quatre prix Nobel de la paix chacun. Dominique Pire (1958), Henri La Fontaine (1913), Auguste Beernaert (1909) et l’institut de droit international (1904) sont les quatre personnes ou institutions belges à avoir été distingués.

Si l’Europe occidentale est très bien représentée depuis 1901, elle est presque absente depuis 20 ans (voir carte ci-dessus). Une tendance qui « profite » à des régions du monde, jusque-là peu, voire pas, distinguées comme l’Afrique ou l’Asie. L’Éthiopie (2019), le Kenya (2004), le Ghana (2001), le Bangladesh (2006), l’Inde (2014) ou encore la Chine (2010) ont comme point commun d’avoir rejoint la prestigieuse liste des pays abritant un prix Nobel. Le pays de l’Oncle Sam continue, lui, d’être le mieux représenté.

La majorité des lauréats ont entre 60 et 79 ans

 La Pakistanaise  Malala Yousafzai est le plus jeune lauréat depuis la création du prix.
La Pakistanaise Malala Yousafzai est le plus jeune lauréat depuis la création du prix. ©AFP

Si l’on s’attarde sur l’âge des lauréats, on constate que la plupart ont entre 60 et 79 ans au moment de recevoir un prix Nobel de la paix. Dernier exemple en date, le Bélarusse Alès Bialiatski qui vient d’être distingué est âgé de 60 ans. À l’inverse, une seule personne de la tranche d’âge " 0-19 ans " a été récompensée dans l’histoire. Il s’agit de la Pakistanaise Malala Yousafzai, âgée de 17 ans au moment de recevoir son prix, faisant d’elle le plus jeune lauréat depuis la création du prix. Pour rappel, elle a reçu son prix Nobel de la paix en 2014, conjointement avec l’Indien Kailash Satyarthi, âgé, lui, de 60 ans. Le plus vieux lauréat est le Britannique Józef Rotblat, distingué à l’âge de 87 ans, en 1995.

Les femmes largement sous-représentées mais l’écart se réduit depuis l’an 2000

Lancé en 1901, le prix Nobel de la paix n’a été décerné qu’à 18 femmes. Sur 110 personnes récompensées dans l’histoire, cela représente 16,36 % des lauréats. Mais cette large sous-représentation des femmes, semble être en train de changer (voir graphiques ci-dessous). Sur les 23 éditions du prix depuis l’an 2000, huit femmes (soit 34,78 %) ont été récompensées. Il y a donc presque autant de femmes à avoir reçu un prix Nobel de la paix sur les 22 dernières années (8), que sur l’ensemble du siècle précédent (10).

En 2011 notamment, le prix Nobel de la paix a récompensé trois femmes pour leur lutte non violente pour la sécurité des femmes et pour les droits des femmes à la pleine participation dans le travail de consolidation de la paix. Il s’agit des Libériennes Ellen Johnson Sirleaf et Leymah Gbowee, ainsi que la Yéménite Tawakkol Karman.

Parfois, des organisations remportent le prix

Tous les prix Nobel de la paix ne sont pas décernés à des êtres humains. La distinction a été attribuée à 29 reprises à une organisation pour un total de 27 organisations différentes. Certaines l’ont reçu plusieurs fois comme le Comité International de la Croix Rouge (1917, 1944 et 1963) et le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (1954 et 1981). Cette année encore, en 2022, le jury a décider de distinguer deux organisations : l’ONG russe Memorial et l’ONG ukrainienne Center for Civil Liberties, pour leur promotion du droit de critiquer le pouvoir et de protéger les droits fondamentaux des citoyens, et leurs efforts pour documenter les crimes de guerre, les violations des droits de l’homme et l’abus de pouvoir.