Un business familial de cocaïne, il transforme sa veste pour voler des bouteilles… 6 histoires judiciaires étonnantes

Chaque dimanche, la rédaction vous propose une sélection d’histoires étonnantes survenues dans les tribunaux en Wallonie.

La Rédaction de L'Avenir
Un business familial de cocaïne, il transforme sa veste pour voler des bouteilles… 6 histoires judiciaires étonnantes

1.Cette famille s’associe pour vendre de la cocaïne

Un peu à la manière de la série Netflix de Jonathan Cohen "Family Business", cette famille a bien décidé de s’illustrer dans un commerce particulier. Trois frères et leur cousin vendent de le cocaïne en famille et en formant une association.

2.Il modifie sa veste pour cacher des dizaines de bouteilles

Tamaz (49 ans) a écopé d’une peine de six mois de prison avec sursis probatoire devant le tribunal correctionnel de Liège pour avoir commis des vols d’alcool d’une certaine ampleur dans des commerces de Sprimont et Crisnée puisqu’il a réussi à voler les bouteilles par dix!

Le gérant a estimé que le suspect possédait une veste transformée qui lui permettait de dérober plus.

3.Triple fraude au permis de conduire

Deux suspects, nés en 1977 et 1984, se sont présentés au centre d’examen d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, l’un vers 14 h puis l’autre vers 15 h 30, chacun muni d’un faux document attestant du suivi de trois heures de cours de conduite après un double échec à l’examen théorique.

L’examinateur présent a estimé que les documents présentés paraissaient étranges. Il a dès lors contacté la société d’auto-école mentionnée, censée avoir délivré lesdites attestations. Il lui a été répondu que le cachet apposé n’était plus utilisé depuis le mois de mars. Un troisième suspect s’est lui présenté pour passer un examen théorique à la place d’un autre candidat.

4.Course-poursuite à Fosses-la-Ville: une fillette de 10 ans traumatisée

Le 4 avril dernier, Manu (prénom d’emprunt), a disjoncté. Alors qu’il se trouvait en excès de vitesse sur la RN98 près de Fosses, il a été pris en chasse par la police. Et il n’a pas obtempéré malgré les sirènes hurlantes et les feux bleus des forces de l’ordre. Franchissement de stop, de ligne blanche, refus de céder le passage: le conducteur a circulé à 170 km/h dans des zones limitées à 50 et 90 km/h et a accumulé les infractions.

Et ce qui devait arriver arriva. L’homme a percuté une Golf, puis une Mercedes dans laquelle se trouvait une fillette de deux ans. Ce véhicule a été projeté contre une Peugeot 208 occupée par une dame et sa fille de dix ans. Cette dernière est depuis traumatisée par l’accident qu’elle a vécu.

5.Ils cambriolent la maison d’un mort

L’affaire qui a été instruite devant le tribunal correctionnel d’Arlon pourrait paraître banale: trois individus entrent dans une maison de Chiny pour y voler ce qui leur semble intéressant à revendre. Ils sont poursuivis pour tentative de vol en association.

Elle prend un aspect macabre quand on écoute le chef de l’association de malfaiteurs:"Des copains de bistrot m’ont renseigné un site qui détaillait rapidement les avis mortuaires avec les adresses des défunts. J’ai eu l’idée de cambrioler la maison d’un monsieur seul qui venait de décéder. Cela me semblait facile."