Remise des prix de la 6e édition de « Générations solidaires »: quand la solidarité se vit comme projets innovants de société (vidéo)

Les prix du 6e appel à projets « Générations solidaires » ont récompensé ce mardi 28 juin 2022 à Namur 4 initiatives citoyennes et 5 écoles solidaires.

R.V.
-

Coronavirus, inondations, hausse des prix de l’énergie, invasion russe en Ukraine: ces derniers mois, nombreuses ont été les crises et toutes leurs conséquences ayant bousculé pour les uns et chamboulé pour les autres le quotidien de l’ensemble de nos concitoyens.

Mais lorsqu’il s’agit de tendre la main et faire preuve de solidarité, Wallons et Bruxellois savent redoubler de courage, d’engagement et de créativité.

Ce mardi 28 juin, la cérémonie de remise des prix de la sixième édition de l’appel à projets Générations solidaires nous l’a ainsi rappelé.

" Cette solidarité, c’est ce qui constitue l’essence même de la vie en société, de la vie au niveau local , a commenté Françoise Pissart, directrice de la Fondation Roi Baudouin, partenaire de l’opération. Elle ne se décrète pas. Elle ne s’impose pas. Au contraire, elle s’invente, elle naît d’hommes et de femmes qui, ensemble, réalisent quelque chose d’unique; un témoignage d’humanité qui rassemble, au-delà des différences . "

Enjeux de société

Cette année, ce sont pas moins de 83 projets qui ont été analysés: de quoi porter à plus de 500 les initiatives citoyennes ayant fleuri en marge de Générations solidaires , et ce, depuis sa création initiée par L’Avenir en 2017.

" Plus que jamais, notre opération a une réelle vocation sociale , souligne la coordinatrice Katel Fréson: relayer les actions de citoyens qui créent des solutions locales, concrètes pour répondre aux enjeux de notre société ."

" On parle de plus en plus de bulles au sein de notre société , fait encore remarquer François Pissart, de la Fondation Roi Baudouin. Or, casser les bulles, c’est notre raison d’être ."

Si quatre initiatives ont été primées (lire ci-dessous), de nombreuses autres ont contribué à mettre en lumière cette année une série de thématiques: inclusion sociale, mise en réseau, lutte contre les discriminations, bienveillance entre voisins, sensibilisations diverses, échanges entre générations et bien d’autres choses.

Les lauréats 2022

Le jury, composé de plusieurs représentants de la société civile, a délivré 4 prix, sous la présidence de Claudio Pescarollo.

" Depuis six ans que j’ai l’honneur de présider le jury de Générations solidaires, j’ai vu dans les 700 projets rentrés la dignité des plus pauvres qui se lèvent, qui proposent et entreprennent pour un vrai changement, pour plus de justice sociale, pour plus de justice tout court. Et bien souvent les citoyens et les associations sont plus prompts à relever et initier les défis que les institutions.Il y a de tout ça dans vos dossiers ", s’est réjoui le président.

Le jury a choisi les lauréats à l’unanimité, a encore souligné Claudio Pescarollo, non sans émettre une pensée pour les nombreux projets laissés sur le carreau.

1.Prix Générations solidaires (10.000€)

L’oasis de fraîcheur d’Essalem, à Verviers

L’ASBL Essalem, une association sportive de quartier, développe un projet ambitieux de transformation de deux espaces public et privé en les reliant via un jardin ouvert à tous, appelé à devenir une oasis de fraîcheur au sein d’un quartier très bétonné de Hodimont (Verviers), touché par les inondations en juillet 2021.

 L’ASBLEssalem
L’ASBLEssalem ©EdA Mathieu Golinvaux

" Ce quartier s’est transformé en îlot de chaleur, où l’on observe une augmentation de chaleur de 4 à 7 degrés , souligne Hajib. Nous avons dépensé énormément d’énergie pour rénover les bâtiments en interne.Et grâce à ce prix nous allons pouvoir aménager à présent les espaces extérieurs. "

L’objectif est donc crucial: créer des espaces verdurisés afin de protéger la population locale des risques climatiques et notamment des inondations.

Une trentaine de bénévoles s’investissent au sein d’Essalem qui développe par ailleurs des actions en faveur de la cohésion sociale et de l’émancipation. Plus de 100 jeunes du secondaire bénéficient du soutien scolaire assuré par des étudiants du supérieur. Le comité des étudiants lutte contre le décrochage scolaire et propose une formation aux premiers secours. Près de 20 éducateurs sportifs dispensent aussi des cours de taekwondo, boxe anglaise, mini-foot et autres à 260 jeunes.

https://essalem.be/

2.Prix Coup de cœur (5.000€)

Une bulle d’air pour parent solo avec Hamac, à Bruxelles

L’ASBL bruxelloise offre le cadre et le suivi nécessaires pour qu’une famille monoparentale puisse confier chaque semaine son enfant à un bénévole, le temps d’une activité à domicile ou d’une sortie dans son quartier. Depuis 4 ans, HAMAC a créé 32 binômes enfants/accompagnants. Les enfants ont entre 2 et 13 ans. L’association offre un suivi personnalisé et un cadre clair à chacun de ses bénéficiaires avec un référent binôme au sein de son équipe.

 L’ASBLHamac
L’ASBLHamac ©EdA Mathieu Golinvaux

Représentante de l’ASBL, Laure se réjouit pour les " 57 familles qui sont en attente d’avoir cette chance de pouvoir vivre cette expérience Hamac.Ce prix va nous permettre d’accélérer la recherche de nouveaux binômes, via notamment la création d’outils de communication et l’organisation d’événements pour nourrir la relation des binômes ."

https://www.hamacasbl.be/

3.Prix Coup de pouce (5.000€)

Le jardin expérimental du Tomorrow Lab, à Soignies

Ce jardin expérimental pédagogique est devenu un véritable incubateur d’initiatives citoyennes. Petit poucet parmi les 83 projets rentrés, le Tomorrow Lab n’est pas porté par une association, mais par des citoyens.

 Le Tomorrow Lab
Le Tomorrow Lab ©EdA Mathieu Golinvaux

" Notre jardin expérimental est devenu un incubateur d’initiatives locales , se réjouit Christophe Versieux, l’un des citoyens partie prenante du projet. En un an, nous avons pu rassembler les villageois de Naast (Soignies) pour les nettoyages des routes et des champs et le potager partagé, créer des liens avec la maison des jeunes et les scouts, partager des activités avec le centre de jour. Nous aidons les fermiers à planter des arbres et des bocages. "

www.tomorrow-lab.org/

4.Prix spécial 50 ans de la Fédération Wallonie-Bruxelles (5.000€)

L’inclusion sociale au cœur de La Grande Maison, à Malmedy

À La Grande Maison de Malmedy, les arts plastiques, l’art textile et la cuisine sont utilisés pour sensibiliser à l’environnement, à l’économie circulaire et à l’inclusion sociale. Lancée il y a 5 ans par deux architectes de formation, elle est soutenue par un réseau de 50 bénévoles aux profils et aux compétences variées. La Grande Maison s’articule autour de 3 pôles: en tant que Centre d’expression et de créativité, de Maison de quartier et de laboratoire créatif avec les écoles.

 La Grande Maison
La Grande Maison ©EdA Mathieu Golinvaux

Grâce à ce prix, c’est un projet original de "discothèque inclusive" que La Grande Maison va pouvoir concrétiser: " On a pris l’habitude de mixer les cultures, les âges, les différences , explique Mary. On a proposé ce projet un peu fou de discothèque inclusive et écoresponsable pour se retrouver et discuter autour de l’art, chacun pouvant venir danser, boire un verre, mixer s’il le désire, de façon inclusive ".

http://www.lagrandemaisonmdy.be/

Oasis de fraîcheur, discothèque inclusive: quand la solidarité se vit comme projets innovants de société (vidéo)