Tout ce qui change ce 1er  mai 2022: tarifs Proximus; nouveau plan de stationnement bruxellois; mesures Covid dans le monde

Tarifs proximus, plan de stationnement bruxellois ou encore mesures covid à l’étranger, on fait le point sur les changements et les nouveautés qui entrent en vigueur ce dimanche 1er mai 2022 en Belgique et dans le monde.

La Rédaction de L'Avenir
 Proximus augmentera encore ses prix le 1er mai.
Proximus augmentera encore ses prix le 1er mai. ©Photo News

1.Proximus augmente encore ses tarifs

Proximus augmentera encore ses prix le 1er mai , a annoncé en mars l’entreprise télécom. La société justifie cette nouvelle hausse tarifaire par des frais plus importants pour les salaires et ses équipements technologiques.

Proximus avait déjà augmenté les tarifs d’une série de packs en janvier. En mai, ce sont les offres "Flex" et "Epic’ainsi que les packs "Business Flex" qui deviendront plus cher, de l’ordre de 3 à 4 euros par mois, soit des augmentations de plus de 6%.

"Les tarifs qui ont connu une augmentation en janvier ne seront quant à eux pas augmentés", assure l’entreprise.

Proximus a, par contre, décidé de diminuer de 2,5 euros par mois le prix de son offre d’accès à internet d’entrée de gamme, pour "soutenir les ménages les plus impactés par l’inflation".

2.Nouveau plan de stationnement pour la Ville de Bruxelles

Un nouveau plan de stationnement entrera en vigueur le 1er mai sur le territoire de la Ville de Bruxelles. Les principaux changements ont trait à la durée du règlement appliqué jusqu’à 21h00 – comme dans plusieurs communes voisines – et non plus 18h00; et au tarif de la carte de riverain en hausse pour le deuxième véhicule du ménage (110 euros au lieu de 50).

Ce plan de stationnement divise le territoire en quatre zones de stationnement: bleue, verte, grise et rouge. Pour les personnes sans carte de stationnement, celui-ci sera payant dans les zones grises et vertes, mais gratuit et limité à 2 heures en zone bleue, sur présentation du disque de stationnement, précise la Ville de Bruxelles.

3.La Thaïlande lève les dernières restrictions de voyage pour les touristes vaccinés

La Thaïlande lève à partir du 1er mai les dernières restrictions pour les voyageurs vaccinés afin de relancer le secteur vital du tourisme encore très affecté par la pandémie de coronavirus.

Fin des tests PCR, fin de l’obligation de s’isoler dans un hôtel en attendant les résultats, les visiteurs devront uniquement attester d’un schéma vaccinal complet et d’une assurance médicale d’un montant minimal de 10.000 dollars, ont annoncé vendredi les autorités.

Les touristes qui ne sont pas vaccinés auront le choix: présenter un résultat négatif à un test PCR effectué dans les trois jours précédant leur arrivée ou rester cinq jours dans un hôtel en quarantaine.

4.La Grèce lève l’obligation du pass vaccinal dans les restaurants, les bars et les magasins à partir

La Grèce, dont l’économie dépend du tourisme pour environ un quart du produit intérieur brut (PIB), a supprimé en février les tests de dépistage obligatoires pour les voyageurs titulaires d’un certificat de vaccination européen.

De plus, il ne sera plus nécessaire de présenter un pass vaccinal dans les restaurants, les bars et les magasins à partir du 1er mai, tandis que le port du masque ne sera plus obligatoire à l’intérieur dès le 1er juin.

Le gouvernement a indiqué que ces mesures seraient révisées d’ici le 1er septembre selon l’évolution de la pandémie.

Le ministre a rejeté le modèle de "zéro Covid" adopté par la Chine, qui a vu la ville de Shanghai confiner la plupart de ses 25 millions d’habitants.