Le pic de l’épidémie de grippe pourrait bientôt être atteint, selon Steven Van Gucht

Le nombre de personnes s’étant rendues chez leur médecin avec des symptômes grippaux a encore augmenté la semaine passée, a déclaré mercredi le virologue Steven Van Gucht lors du bulletin épidémiologique hebdomadaire de Sciensano, l’Institut de santé publique.

Belga
Le pic de l’épidémie de grippe pourrait bientôt être atteint, selon Steven Van Gucht
©Alexander Raths – Fotolia

L’épidémie de grippe saisonnière est toutefois toujours qualifiée de "moyennement intense" et son pic pourrait être bientôt atteint.

En moyenne, 845 personnes présentant des symptômes grippaux sur 100.000 habitants, ont été reçues la semaine dernière par leur médecin généraliste. Le taux d’incidence est donc haut, mais il inclut également les personnes infectées par le coronavirus.

"Nous savons que le nombre de contaminations au Covid-19 est en baisse, la grippe est donc responsable de cette augmentation des chiffres", précise Steven Van Gucht. "Nous constatons toutefois un ralentissement dans tous les tableaux, ce qui signifie que le pic est sans doute en vue." Si cela se confirme, cela signifierait que la crainte d’une forte épidémie grippale, après une année sans grippe, ne s’est pas concrétisée. L’année dernière, la transmission du virus avait pu être contenue par les mesures sanitaires en vigueur.

Le maintien de certaines règles en début d’année a par ailleurs retardé l’épidémie, qui débute, habituellement, en janvier ou février.