Fin de la marge sur les excès de vitesse annonce la ministre de Bue

La ministre en charge de la Sécurité Routière en Wallonie a affirmé qu’il n’y aurait désormais plus de marge de tolérance pour les excès de vitesse, ce matin sur Bel-RTL.

Fin de la marge sur les excès de vitesse annonce la ministre de Bue
Le nombre de contrevenants par rapport au nombre de conducteurs contrôleurs a augmenté par rapport à la dernière action de la police. ©BELGA (Illustration)

Fini la tolérance. Désormais, vous pourrez être sanctionné pour 2 ou 3 km/h au-delà de la limitation de vitesse. C’est ce qu’a laissé entendre Valérie de Bue, invitée du 7h50 sur Bel-RTL au micro de Fabrice Grosfilley.

La ministre en charge de la Sécurité Routière soutient la mise en place d’un parquet national "pour avoir une politique homogène sur l’ensemble du territoire" et donc "supprimer les quotas et marges de tolérance."

«Plus d’impunité pour les chauffards

"Il n’y aura plus de marge de tolérance, c’est la volonté." Des réunions avec la justice et les forces de police sont organisées pour "se mettre d’accord", a-t-elle encore dit. "Lorsque l’on place un radar et qu’on flashe, il faut que la justice poursuive, qu’elle fasse son travail. C’est fondamental que l’on puisse poursuivre les contrevenants."

Cette politique de la tolérance zéro sera mise en place à l’instauration du parquet national, d’ici quelques mois. "C’est dans cette direction que l’on doit aller: plus d’impunité pour les chauffards", a-t-elle conclu.

Cette annonce intervient après que le drame survenu à Strépy-Bracquegnies ait relancé le débat sur la sécurité routière.