Inondations: "Nous n’étions pas suffisamment prêts ni outillés"

Le ministre Philippe Henry a été auditionné par la commission d’enquête sur les inondations. La Wallonie n’était pas prête pour affronter une telle catastrophe, a-t-il expliqué.

Alain Wolwertz
Inondations: "Nous n’étions pas suffisamment prêts ni outillés"
Les services wallons n’ont pas commis d’erreurs mais ont été dépassés par une catastrophe climatique à laquelle ils n’étaient pas préparés, a indiqué le ministre Henry en commission d’enquête sur les inondations. ©BELGA

Philippe Henry se savait parmi les plus attendus et exposés à la commission d’enquête parlementaire sur les inondations. Le ministre écolo ne mesure pas les débits des cours d’eau, n’analyse pas les prévisions météo, ne lance pas les alertes crues et n’actionne pas les vannes des barrages. Mais c’est bien lui qui est à la tête de toute la chaîne de l’administration wallonne en charge de cela.