La Flandre ouvre la porte à la réforme des congés scolaires

La Flandre va-t-elle emboîter le pas à la Fédération Wallonie-Bruxelles et réformer son calendrier scolaire? Le ministre Ben Weyts ouvre la porte.

R.V.
La Flandre ouvre la porte à la réforme des congés scolaires
Ben Weyts ouvre la porte à des vacances d’été plus courtes. ©BELGA

Tandis que le chantier avance à grand pas en Fédération Wallonie-Bruxelles, la réforme du calendrier scolaire avait été mise au frigo par l'autre grande communauté du pays, la Flandre. Toutefois, les choses pourraient prochainement changer.

Le ministre flamand de l’Enseignement Ben Weyts a consulté récemment les divers acteurs du secteur, dont notamment les associations de parents, sur la possibilité de réduire quelque peu les vacances d’été.

Pour rappel, l’ensemble des experts prône un tel changement, justifiant leur position par le fait qu’une coupure de deux mois se révèle souvent complexe à gérer pour de nombreux jeunes, notamment ceux qui éprouvent des difficultés scolaires.

«Nous avons toujours dit que nous ne reculerons devant aucun débat», a déclaré le porte-parole de Ben Weyts.

Dans les journées du groupe Mediahuis, l’entourage du ministre confirme qu’une des alternatives à l’étude consisterait à réduire les vacances d’été et d’allonger d’une semaine celles de Toussaint ou de Pâques.

Les recommandations finales du Conseil de l’éducation et des partenaires sociaux ne sont toutefois pas attendues avant le printemps 2022.