ANALYSE | Un guide Michelin quand même, comme soutien aux chefs

Bilan inquiétant pour la Wallonie: les trois nouveaux étoilés ne compensent pas les pertes. Même constat pour Bruxelles, dans un guide qui, décidément, préfère la cuisine flamande.

Robert NICOLAS
UN SECTEUR QUI SE RÉINVENTE
Jean-Christophe HERMINAIRE
ANALYSE | Un guide Michelin quand même, comme soutien aux chefs
©ÉdA/Lucas Piron - Après avoir obtenu un BIb en décembre, Manon Schenck a reçu le prix du jeune chef de l’année.

Ce lundi midi, c’est en vidéoconférence et depuis le théâtre de Mons que Michelin a célébré la sortie de son guide Belgique-Luxembourg 2021. Cette distribution des prix «en distanciel», diffusée sur Facebook et YouTube, a consacré quatre nouveaux chefs wallons qui décrochent leur première étoile: Nicolas Bodart, du Pré des Oréades à Spa, Christophe Lambert des Lettres Gourmandes à Montignies-Saint-Christophe, Charles-Édouard Jeandrain de Attablez-vous à Namur, et David Grodent, chef liégeois de L’Envie à Sint-Denijs en Flandre.