Terrains de sport synthétiques: quel impact sur l’environnement en Wallonie?

Mardi, la ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier, a été interrogée par rapport à l’impact des terrains de sport synthétiques en Wallonie. Elle a livré de premières conclusions et annonce un suivi sur le long terme.

Arnaud Wery
Terrains de sport synthétiques: quel impact sur l’environnement en Wallonie?
À Huy, l’étude (subsidiée par la Région wallonne) va seulement être lancée. ©Heymans

La Wallonie compte plus de 150 terrains de synthétiques subsidiés par la Région wallonne. Une large majorité d'entre eux posent question depuis la diffusion du reportage de la RTBF «Terrains synthétiques, gazon maudit ?» en octobre 2018. Dans son enquête, le journaliste Emmanuel Morimont s'interrogeait sur l'impact sanitaire et environnemental des microbilles noires en caoutchouc (à base de pneus usagés) qui servent notamment à éviter que les brins de fausses herbes ne se tassent et révélait qu'aux États-Unis, plusieurs études ont fait état de graves soucis de santé chez des sportifs évoluant sur ces pelouses.