Des milliers à chercher un studio

Trouver un logement à un prix abordable, c’est déjà compliqué. Mais quand on est mineur, étranger non accompagné (MENA) et qu’on bénéficie du CPAS, la tâche devient un véritable parcours du combattant qui peut se terminer dans le pire des cas, dans la rue.

La plateforme Mineurs en exil qui regroupe les organisations belges s’occupant des MENA met en garde: la crise de l’accueil est en train de se transformer en crise du logement. En 2015, 3 099 MENA ont introduit une demande d’asile, environ 2 000 en 2016. Ils se retrouvent aujourd’hui à devoir trouver un appartement mais des obstacles leur barrent la route.