Un phonegate ou des normes laxistes?

Les militants «anti-ondes» estiment que les fabricants de smartphones trichent. Eux disent respecter les règles. Mais sont-elles encore adaptées?

Alain Wolwertz
Un phonegate ou des normes laxistes?
Les tests de mesure des ondes émises ne sont pas réalisés dans des conditions d’utilisation normales. ©Reporters/DPA

Les fabricants de smartphones ne sont-ils pas assez transparents sur la manière dont ils mènent leurs tests de contrôle des radiofréquences émises par leurs appareils? En cette période où les téléphones portables ont sans doute été encore nombreux à être déposés au pied du sapin, c'est ce que dénonçaient début de cette semaine en France des militants «anti-ondes». Allant jusqu'à parler d'un «phonegate», nouveau scandale sanitaire comparable au dieselgate révélé avec l'affaire des moteurs diesel de Volkswagen.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...