L’étrange jeune femme qui filmait Tchernobyl

Dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, une jeune femme tourne des vidéos pour y faire des expérimentations scientifiques. Des clips qui peuvent intriguer mais aussi déranger.

Aimée Le Goff
L’étrange jeune femme qui filmait Tchernobyl
tcherno.jpg ©Bionerd23

Voilà des expérimentations assez inhabituelles. Une jeune femme dont personne ne connaît réellement l’identité et la profession, se fait appeler Bionerd23 sur Internet. Son activité: poster des vidéos sur Youtube où elle y recense, depuis 3 ans, des expériences qu’elle entreprend dans la zone radioactive de Tchernobyl, d’une superficie d’environ 30 kilomètres.

On peut la voir croquer une pomme radioactive, se faire piquer par des fourmis radioactives, ramasser des débris de réacteur sans utiliser de gants etc. Depuis 2012, elle compte plus de 60 vidéos à son actif. Bionerd23 ne semble pas se soucier de la radioactivité et justifie ces expériences en évoquant un intérêt pour l’exploration radioactive.

«Rien est à craindre, tout à comprendre»

Bien entendu, de nombreux commentateurs ne manquent pas de lui faire remarquer l’aspect dangereux de ces expérimentations, ce à quoi elle répond en citant simplement Marie Curie: «Dans la vie, rien n’est à craindre, tout est à comprendre.»

Comme elle l'explique dans une interview donnée au magazine Slate.fr, les motifs pour poursuivre ses explorations sont aussi personnels: «Si vous venez sur place et que vous découvrez la zone pour ce qu'elle est vraiment – une capsule historique –, vous comprendrez, a-t-elle écrit. Le temps s'est arrêté lors de l'explosion, et je ne parle pas uniquement des horloges… Si vous intégrez cela, vous pouvez comprendre le vrai sens de la Zone.»