Papa peut-être

« Maman sûrement, papa peut-être. » Ce délicieux adage populaire, Albert doit le ruminer au quotidien de ces temps-ci.

Martial DUMONT
Papa peut-être
Martial Dumont ©EdA - Jacques Duchateau

Notez bien qu’il n’y a pas que lui. Combien de mecs ont des doutes quant à leur paternité? Car après tout, il n’y a pas que les hommes qui sont capables d’un dérapage incontrôlé en dehors de chambre conjugale.

Eux aussi savent que parfois madame avait tendance à être un peu volage du temps de sa splendeur. Et eux non plus ne sont pas aveugles et ont des raisons de douter quand ils trouvent franchement que le gamin ne leur ressemble pas du tout.

Ah! je vous jure que j’en connais des dames qui ont eu pas mal de sueurs froides en apprenant qu’elles étaient enceintes, ne sachant pas vraiment avec certitude si le papa était Jules ou Jim. Et qui ont espéré des mois durant que leur régulier ne tiquerait jamais et ne demanderait pas de test de paternité.

Parlant de ressemblance, cela dit, il ne faudrait pas non plus exagérer et pointer systématiquement un doigt accusateur quand le petit est tout blond alors que vous êtes un brun crollé. La dissemblance ne veut pas dire charrette. Pas plus que la ressemblance, d’ailleurs.

Tenez, j’ai connu un gars qui ressemblait à son père comme deux gouttes d’eau… alors que ce n’était que son père adoptif.

L’osmose que ça s’appelle. En clair, le fait de vivre au quotidien avec quelqu’un qui a conditionné votre vie vous façonnerait non seulement le caractère mais aussi vos caractéristiques physiques. De quoi brouiller les cartes et arranger bien des bidons dans certaines situations scabreuses.

Y a pas à dire, quand on voit ce qu’on voit, faut tout de même qu’on ait sacrément confiance, hein ma bonne dame!?

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...