« On nous fait croire que l’homme dérègle tout »

Les prévisions météorologiques font complètement fausse route à vous entendre.

La vérité, c’est qu’on ne comprend pas aujourd’hui les phénomènes météorologiques. On peut prévoir le temps qu’il fera à deux ou trois jours. À partir d’une semaine, cela commence à relever du domaine de Madame soleil. La climatologie nous fait croire qu’on peut calculer à cent ans le climat sur base des cernes des arbres. La marge d’erreur est énorme. On est en train de s’exciter et de faire croire que l’action humaine change tout. C’est faux même si on a un impact. Par exemple, si on construit des habitations sur un champ, la température y augmente de 2 à 5 degrés. C’est très clair.

Vous êtes un climato sceptique.

Non. Je suis scientifique. Tant qu’une chose n’est pas prouvée, elle n’est pas. La science fonctionne sur des hypothèses qu’il faut prouver. Si on n’y arrive pas, il faut changer d’hypothèses.

Mais vous-même, vous n’êtes pas climatologue.

Je suis chimiste. Et il n’existe pas de climatologue en tant que tel. Vous êtes toujours forcément physicien, géologue ou chimiste. La climatologie n’est qu’une combinaison de ces différentes sciences.

Jean-Pascal Van Ypersel, qui jouit d’une reconnaissance internationale en matière de climatologie et travaille lui aussi à l’UCL, va tomber de sa chaise en vous lisant.

On a déjà eu l’occasion d’en débattre. Nous ne sommes pas d’accord. Mais lui est lié, pieds et poings, au GIEC (le Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat, NDLR). Peut-il encore faire marche arrière ?¦ C.Ern.