La course-poursuite tourne mal: 2 morts, 3 blessés graves

Une fin de soirée agitée, suivie d’une course-poursuite qui se termine en accident. Très grave puisqu’un deux passagers de la Porsche sont décédés et que trois personnes sont blessées.

Les faits se sont produits dimanche matin, de bonne heure, en région limbourgeoise. Cinq jeunes, deux Néerlandais originaires d'Eindhoven et trois Anversois d'origine marocaine sortent d'une discothèque de Kinrooi (Bree). S'en serait suivi un léger accrochage entre la puissante Mercedes AMGC30 des premiers et la Porsche Cayenne de location des seconds, si l'on en croit les informations du Belang Van Limburg.

L’affaire qui aurait pu s’arrêter là prend une tournure dramatique quand les deux véhicules entament une course-poursuite à vitesse élevée en direction du centre de Bree.

L’un des deux véhicules accroche au passage une petite Fiat dans laquelle se trouvaient trois jeunes filles. Sans conséquence autre que matérielle. Mais le chauffard ne s’arrête pas et décide de poursuivre sa course. Jusqu’à l’approche d’un rond-point.

Trente mètres dans les airs

Les deux véhicules, d’après les premiers éléments de l’enquête se trouvent côte à côte quand les deux voies se rétrécissent pour n’en former plus qu’une. Les deux véhicules, circulant, d’après le parquet, à une vitesse avoisinant les 200km/h (dans une zone limitée à 70km/h) se touchent, tirent tout droit et escaladent le rond-point qui fait office de tremplin.

La Porsche est catapultée trente mètres plus loin et termine sa course sur le toit. Un des deux passagers, éjecté, meurt sur le coup. Un autre passager a été admis dans un état critique à l'hôpital. On a appris ce lundi midi qu'il était décédé des suites de ses blessures. Quant au conducteur, blessé dans l'accident, il a été placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction.

La Mercedes a finit quant à elle sa course dans un tunnel réservé aux vélos et situé en contrebas de la chaussée. Les deux occupants ont été grièvement blessés.

Accident ou différend lié à la drogue ?

Le parquet de Tongres n’a pas confirmé la thèse d’un accident préalable comme élément déclencheur de la course-poursuite. L’accident pourrait être lié à une affaire de drogues, les occupants de la Porsche étant connus des autorités judiciaires pour des précédents liés aux stupéfiants. De plus, la victime portait sur elle une importante somme d’argent.

Quant à la Porsche aujourd’hui déclassée, elle était louée pour 400€ la semaine, selon nos confrères du Belang.