Plus de pauvres que dans les pays voisins

Il serait faux de croire que c’est dans les pays les plus riches que les enfants vivent le mieux.

C.F.

En mai dernier, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) l’avait d’ailleurs rappelé en estimant à 13 millions le nombre d’enfants victimes de pauvreté dans les pays de l’Union européenne.

Dans ce rapport, la Belgique fait figure d’élève moyen.

En effet, plus de 510 000 mineurs sur les 2,2 millions que compte notre pays vivent dans un ménage exposé à la pauvreté ou à l’exclusion.

Avec 23,2% d'enfants «pauvres », contre 16,9% en 2010, la Belgique se situe pourtant aujourd'hui en dessous de la moyenne européenne (27,1%) mais au-dessus de ses voisins français (23%), luxembourgeois (22,3%), allemand (21,7%) et néerlandais (16,9%). Les Roumains occupent quant à eux le bas du classement (48,7%) tandis que la Finlande trône seule en tête (14,2%).

Si la conjoncture économique peut expliquer les différences entre pays, la politique sociale menée au niveau national joue également un rôle. «Il reste encore beaucoup à faire chez nous pour rendre à nos enfants l'ensemble de leurs droits fondamentaux» estime Bernard De Vos, Délégué général aux droits de l'enfant.

C.F.

Sur le même sujet