Un projet sur la table, mais pas d’unanimité

Contrairement à ce qui a été annoncé par les syndicats, la direction d’ArcelorMittal Liège estime que la conciliation de ce jeudi a permis de trouver une issue positive.

Un projet sur la table, mais pas d’unanimité
BELGIUM LIEGE ARCELORMITTAL NEGOTIATIONS ©Belga

Michel Preud’homme, président du bureau de conciliation, confirme qu’un projet d’accord a bien été trouvé.

«Que ce projet ne satisfasse pas tout le monde, c'est possible , réagit-il. Mais il est bien sur la table, et il sera soumis aux assemblées générales des travailleurs lundi.»

Le conciliateur précise que les membres du bureau de conciliation, notamment composé de représentants syndicaux, ont pris acte du projet d’accord sur le volet social de la fermeture de la phase liquide d’ArcelorMittal Liège à l’unanimité.

Du côté des syndicats, on persiste à dire que les négociations n'ont permis aucune avancée et que les propositions de la direction ne rencontrent pas les demandes du cahier de revendications. «Ce qui est sur la table aujourd'hui est inacceptable», a déclaré David Camerini, président de la délégation CSC, à la sortie de cette réunion.

Cette tentative de conciliation avait été décidée à la suite des discordances entre la position des syndicats et celle de la direction en ce qui concerne les conditions d’octroi des prépensions. Pour les syndicats, ce volet est crucial. Ils ont obtenu les départs à la prépension à 52 ans. Ils ne sont cependant pas d’accord sur les modalités financières des départs.