Des taches bleues sur les pommes de terre: pas une maladie

Belgapom, la fédération du négoce et de la transformation de pommes de terre en Belgique, précise que les taches bleues qui apparaissent sur les pommes de terre et qui peuvent dès lors augmenter le prix des frites surgelées "est un problème de qualité et non une maladie".

Des taches bleues sur les pommes de terre: pas une maladie
580000 ©(photo Belga)

Belgapom, la fédération du négoce et de la transformation de pommes de terre en Belgique, a précisé lundi que les taches bleues qui apparaissent sur les pommes de terre et qui peuvent dès lors augmenter le prix des frites surgelées "est un problème de qualité et non une maladie". Het Laatste Nieuws écrivait lundi que les frites surgelées verront bientôt leur prix augmenter, 20 pc de la nouvelle récolte des pommes de terre pour frites étant frappés par une maladie.

"Les taches bleues sont un phénomène récurrent. Ce problème de qualité est influencé par différents facteurs tels que la sensibilité de la variété, la matière sèche et les conditions de croissance et d'arrachage", a indiqué lundi Belgapom dans un communiqué.

"Ces taches apparaissent chaque année mais ce phénomène est plus marqué cette année. Il n'y a cependant aucun risque pour la santé des consommateurs", a expliqué Romain Cools, secrétaire général de Belgapom. Malgré le fait que les producteurs de pommes de terre ont attendu les pluies d'octobre pour démarrer les récoltes, en raison de la sécheresse de cet été, il n'y aura pas de retard de livraison dans les magasins. En effet, 3 millions de pommes de terre sont récoltées chaque année en Belgique et 2,5 millions sont stockées sur une période de 8 ou 9 mois.

Belgapom estime toutefois difficile d'évaluer l'impact économique des taches bleues sur les producteurs et sur le prix des frites surgelées, qui est actuellement anormalement bas, selon la fédération.

Belga