Chiens et chats, aussi intelligents qu’un bébé de deux ans

Ils ont été suffisamment malins pour trouver une espèce (nous) pour les nourrir et les cajoler. Mais l’intelligence du chien et du chat ne s’arrête pas là.

Catherine Ernens
Chiens et chats, aussi intelligents qu’un bébé de deux ans
557491 ©(photo Fotolia)

Vous en êtes certain. Votre chien est malin. Votre chat a une lueur d’intelligence dans le regard. Et vous avez raison.

« Moi je passe mon temps à dire que les chats et les chiens sont intelligents », déclare Joëlle Hofmans, vétérinaire comportementaliste à Chênée, près de Liège. « Ils ont une cognition de la réflexion dans leur cerveau comme nous-même si ce n’est pas le même niveau que les humains. » Ils sont donc intelligents à leur manière.

Cette intelligence, vous pouvez (devez...) tout à fait la développer en répétant des rituels avec votre animal.

« On peut leur demander des choses compliquées, comme de faire des jeux de discrimination », s’enthousiasme Joëlle Hofmans.

Un jeu de discrimination ? On demande au chien de rapporter le canard en plastique jaune plutôt que le noir. C’est difficile mais c’est possible avec de l’entraînement.

« C’est un signe d’intelligence. Il faut demander des exercices comme ceux-là à son chien. Mais généralement on les sollicite trop peu. »

Le chien utilise un odorat qui peut être 1 million de fois plus développé que celui de l’homme. On utilise cette faculté pour fouiller des décombres après un désastre. Ils sont remarquablement efficaces dans des situations d’urgence. Ils préviennent leur maître de l’imminence d’un danger.

Un chien peut compter

Le chien est épatant. Il peut compter, comprendre plus de 150 mots et tromper intentionnellement d’autres chiens ou même des personnes pour recevoir des gâteries. Certains psychologues pour animaux estiment que les capacités mentales des chiens sont proches de celles d’un enfant de 2 ans et demi.

Mais cette intelligence canine diffère suivant la race qui est plus ou moins intelligente.

En réalité, il y a trois types d’intelligence chez le chien : instinctive (déterminée par la race), adaptative (ce que le chien apprend par son environnement) et l’obéissance et le travail (l’équivalent d’un travail scolaire).

Un chat peut mémoriser

Pour le chat, c’est un peu différent. Mais on peut aussi exercer leur intelligence. Mais il faut trouver la bonne motivation pour avoir des résultats comme de la nourriture ou des caresses.

« Le chat est un animal plus individualiste », signale Joëlle Hofmans.

On peut conditionner les chats selon la méthode de Pavlov, c’est-à-dire lui enseigner à cligner de l’œil ou à saliver en réponse à un son particulier (stimulus conditionné) en réponse à un stimulus naturel inconditionné (par exemple, la vue d’un morceau de nourriture pour la salivation). Les chats sont capables de mémoriser quelle boîte contient la nourriture ou quelle porte permet de sortir.

Mais leurs résultats sont inférieurs à ceux obtenus avec des chiens.

+ Découvrez notre supplément spécial sur les chiens et les chats durant toute la semaine dans Vers l'Avenir, L'Avenir, Le Jour, Le Courrier