Des produits wallons certifiés halal

L'Awex va sensibiliser les entreprises wallonnes à l'obtention d'une certification halal pour leurs produits. La cible : les marchés musulmans.

Alain Wolwertz
Des produits wallons certifiés halal
534372 ©(photo Reuters)

Un steak Blanc-Bleu Belge ha lal ? Un cidre d'Aubel halal ? Du sirop de Liège halal ? Du foie gras d'Upignac halal ? L'idée peut paraître saugrenue, elle est pourtant à l'agenda de l'Awex (Agence wallonne à l'exportation) dont les services planchent sur une « certification halal » des produits wallons.

Les récents chiffres de l'exportation démontrent que l'idée n'est pas sotte : alors que la Wallonie a vu ses ventes à l'étranger s'effondrer de près de 19 % au premier trimestre, les exportations vers les pays de confession musulmane ont, elles, progressé de 2 à 3 % en moyenne.

« Pas mal de ces pays ont une économie relativement autarcique mais avec un marché intérieur très vivant, note Marc Deschamps, conseiller auprès de l'Awex pour la finance islamique. Mais quand on parvient à entrer dans les marchés de ces pays-là c'est tout profit... »

Toujours à l'Awex, Stéphane Gagné, expert en Évaluation et Stratégie, dit aussi que « les marchés des pays musulmans représentent une part de plus en plus importante ».

Des marchés à conquérir

Et l'avenir ne devrait qu'accentuer le phénomène. Rien que pour le premier trimestre, et malgré le contexte de crise mondiale, les ventes wallonnes ont augmenté de 441 %, 199 % ou encore 174 % dans des pays comme l'Iran, le Koweït et le Qatar ! Exemples les plus marquants, certes, mais l'augmentation moyenne pour le Proche et le Moyen-Orient atteint tout de même 13 %. Rien que pour le « petit » Koweït, cela représente plus de 14 millions d'€ d'exportations pour les trois premiers mois de l'année... « Il est donc logique que nous regardions avec un oeil envieux ces marchés qui sont en constante augmentation », indique Fabio Mauro, directeur de la cellule agroalimentaire de l'Awex qui travaille sur ce projet de certification halal. Outre l'occasion d'offrir « un premier outil de prospection » pour les attachés commerciaux de l'Awex, ce projet de certification est aussi, dit Fabio Mauro, un moyen « d'amorcer la pompe » dans les pays cibles pour l'exportation des produits wallons.

+ Prolongez l’info dans L’Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce lundi 5 octobre