Une commune prive des personnes âgées de pain à cause de l’inflation

À cause de la hausse des prix, une commune du Calvados (France) a décidé de retirer le pain des plateaux-repas que le CPAS livre aux personnes âgées.

Bruxelles : Aviapartner, préparation de plateau repas.
À Lisieux, le CPAS local a fait le choix de supprimer le pain des plateaux-repas distribués aux seniors afin de limiter les coûts en cette période d’inflation. ©Pirard

La décision fait beaucoup de bruit dans le Calvados. À Lisieux, le CPAS local a fait le choix de supprimer le pain des plateaux-repas distribués aux seniors afin de limiter les coûts en cette période d’inflation.

Adoptée le 14 décembre 2022, la suppression du pain passe notamment très mal auprès de l’association « Lisieux à venir ». « Nous sommes sidérés, et pour certains, vraiment écœurés », résume son président Alain Le Renard dans le journal « Ouest-France ».

Interrogé par LCI, le directeur du CPAS de Lisieux, Jean-Michel Le Conte, assure que cette décision a été prise pour faire face à la hausse des matières premières : « On a vraiment cette problématique de limiter le coût des repas et de ne pas répercuter l’inflation sur celui-ci. » Objectif ? « Maintenir le tarif du plateau-repas à 6,15 euros » pour les seniors en perte d’autonomie qui en bénéficient quatre fois par semaine.

Toujours d’après Jean-Michel Le Conte dans « Ouest-France », si le pain n’avait pas été retiré des menus, le tarif d’un plateau-repas aurait « augmenté de 14% pour absorber le coût réel des matières », soit 6,80 euros.

« Seulement deux personnes nous ont fait part de leur mécontentement, dont une qui nous a déjà appelés et que l'on a rassuré sur le fait qu'elle pouvait toujours faire appel à notre service d'aide à domicile pour se procurer le pain chaque jour », se défend encore le CPAS de Lisieux au micro de LCI.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...