France : un chat meurt… de la grippe aviaire

Un chat a dû être euthanasié après avoir été infecté à l’influenza aviaire dans l’ouest de la France en décembre dernier.

La Rédaction de L'Avenir
 Illustration
Image d'illustration ©R&G Productions

C’est un phénomène auquel il faut être vigilant : de plus en plus, le virus de la grippe aviaire se transfère chez les mammifères. En France, un chat du département des Deux-Sèvres a été contaminé par le virus de l’influenza aviaire fin 2022. Le chat, âgé de 6 ans, vivait à proximité d’un élevage de canard, ce qui explique sa contamination. Il a ensuite développé des symptômes neurologiques graves, ce qui a obligé son euthanasie.

Une mutation du virus adaptée aux mammifères

L’Anses (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail en France) indique sur son site que cette transmission du virus de la grippe aviaire à un mammifère avait déjà été observée en Thaïlande et en Allemagne. C’est suite à des mutations du génome qu’un tel virus peut contaminer un mammifère. Les investigations de l’Anses ont montré que la mutation n’a pas été détectée ensuite dans les élevages de volaille, ce qui est important pour s'assurer qu’un tel phénomène reste ponctuel et ne touche donc pas d'autres espèces.

Attention à l’Homme

Si la grippe aviaire peut passer des volailles au chat, c’est qu’elle peut aussi être transmise à d’autres mammifères, comme l’homme. Le chat peut aussi être le transmetteur du virus. C’est pour cette raison que de tels cas alertent la vigilance d’agences comme l’Anses en France, qui recommande de maintenir les animaux de compagnie éloignés des élevages touchés par la grippe aviaire.

Le vaccin contre la grippe saisonnière est aussi très important et est recommandé pour tous les professionnels exposés aux virus influenza porcin et aviaire : une infection simultanée aux deux grippes pourrait conduire à l’émergence d’un nouveau virus grippal très contagieux.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...