France: un homme tue sa fille et sa compagne avant de se suicider

Une enquête a été ouverte par la ville de Saint-Brieuc en Bretagne après qu'un homme ait tué sa famille et après qu'il se soit suicidé.

AFP
This photograph taken on January 20, 2023, shows police cars parked in front of a courthouse, with "Palais de Justice" letters on the facade, on the opening day of Garcia-Cruciani's appeal trial for murder, in Ajaccio, on the French Mediterranean island of Corsica. - Bruno Garcia-Cruciani was priorly condemned to lifetime sentence in first instance for the murder of his wife Julie Douib. (Photo by Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP)
Photo d'illustration de la police française ©AFP or licensors

Un homme a tué par balles sa compagne et leur fillette dimanche dans un immeuble de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) avant de se suicider, selon les premiers éléments de l'enquête communiqués par le procureur de la ville bretonne.

Vers 16H00, "les policiers du commissariat ont été appelés à la suite de coups de feu dans un immeuble de Saint-Brieuc", a déclaré le procureur de la République de Saint-Brieuc Nicolas Heitz, joint au téléphone par l'AFP.

"Il y a trois morts: l'auteur des coups de feu aurait tué une femme qui serait sa compagne de 22 ans, leur fille âgée de 3 ans et demi et aurait blessé la mère de sa compagne qui a 59 ans et qui a été hospitalisée à Brest. Sachant que celui qui pourrait être l'auteur des coups de feu a retourné l'arme contre lui, a priori, en se donnant la mort", a ajouté le procureur, qui s'est rendu sur place peu après les faits.

L'auteur présumé des coups de feu est un homme de 24 ans et l'arme à feu utilisée est de type "arme longue", a précisé le magistrat.

Les autopsies doivent être réalisées lundi à l'institut médico-légal de Rennes.

Le lieu du drame est situé dans une rue calme, à l'écart du centre-ville de la préfecture des Côtes-d'Armor, dans un immeuble de trois étages des années 1980. Une voiture de police barre la rue et quelques policiers étaient visibles à l'entrée de l'immeuble, a constaté un vidéaste de l'AFP.

Plusieurs faits divers ont eu lieu récemment en Bretagne ayant fait plusieurs morts au sein d'une même famille.

Fin octobre, un homme, sa femme et leurs deux filles ont été retrouvés morts dans leur maison de Carantec (Finistère). Les autopsies de la femme et de ses deux fillettes avaient révélé qu'elles avaient été asphyxiées, tandis que le père a été découvert pendu.

Fin novembre, à Saint-Jacques-de-la-Lande, près de Rennes, les corps d'un couple et de leur fille de 25 ans avaient été découverts dans un pavillon, dans ce qui pourrait être un double homicide suivi d'un suicide du père.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...