Corruption au Parlement européen: un séjour de la présidente du Parlement dans un hôtel de luxe pointé du doigt

La présidente du Parlement européen Roberta Metsola était questionnée, samedi, en raison d'un séjour dans un hôtel de luxe français qu'elle n'a pas entièrement déclaré à l'institution.

Belga
European Parliament President Roberta Metsola speaks during the presentation of the programme of Sweden�s six-month EU Presidency as part of a plenary session at the European Parliament in Strasbourg on January 17, 2023. (Photo by Frederick FLORIN / AFP)
Roberta Metsola ©AFP or licensors

La facture de ce séjour en Bourgogne avait été payée par une fédération viticole française, a révélé la veille le site Politico. Le porte-parole de Mme Metsola a confirmé l'information à l'agence DPA.

"Ce n'était pas une erreur, aucun président de Parlement avant moi n'a jamais pris cette initiative (de déclarer ses voyages, NDLR)", a affirmé samedi Mme Metsola au journal économique allemand Handelsblatt.

La présidente du Parlement a déclaré ce voyage la semaine dernière, dans la foulée de l'arrestation en décembre de l'ancienne vice-présidente du Parlement européen, Eva Kaili, soupçonnée de corruption, blanchiment d'argent et de liens avec le crime organisé.

Toutefois, Roberta Metsola n'avait pas indiqué qu'elle avait été accompagnée par son mari pendant son séjour.

Qatargate et Marocgate au Parlement européen : qui est qui, qui fait quoi et qui est inculpé ?

D'après les règles du Parlement, elle aurait dû signaler ses projets de voyage en novembre déjà. Selon Politico, Mme Metsola, originaire de Malte, et son conjoint ont été hébergés à l'hôtel cinq étoiles Le Cep dans la ville de Beaune, avec un somptueux dîner cinq services inclus.

Roberta Metsola souligne toutefois que les leaders parlementaires n'ont pas déclaré de tels voyages jusqu'à présent. Elle veut rompre avec "ce qui a été la tradition et tout divulguer", a-t-elle déclaré. Elle affirme vouloir prendre ses responsabilités et être un modèle à suivre.

Son prédécesseur, David Sassoli, n'a déclaré aucun voyage ou cadeau sur le site du Parlement européen pendant son mandat.

On ignore si Roberta Metsola sera sanctionnée. En théorie, des sanctions pourraient être imposées bien qu'il n'existe pas de mécanisme automatique et que la responsabilité du traitement de l'affaire incombe... au président du Parlement.

Mme Metsola a par ailleurs révélé avoir reçu 125 cadeaux au cours des 12 derniers mois. Photographies, vases, livres, champagne... les objets ont été enregistrés dans le dossier du Parlement le 12 janvier. Normalement, les cadeaux doivent être déclarés au plus tard à la fin du mois suivant celui au cours duquel ils ont été reçus.

"La présidente reçoit des cadeaux au nom de l'institution. Elle ne les garde pas", a déclaré son porte-parole.

Outre Mme Metsola, seuls quelques autres membres du Parlement ont divulgué les cadeaux dans le registre dédié depuis début 2020.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...