Poutine dénonce les livraisons croissantes d'armes occidentales à l'Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine a dénoncé lundi les livraisons croissantes d'armes occidentales à l'Ukraine, lors d'un entretien téléphonique avec son homologue turc, au moment où le Royaume-Uni s'apprête à livrer des chars à Kiev.

Belga
Russian President Vladimir Putin listens to Novosibirsk Region Governor Andrey Travnikov during their talks via videoconference at the Novo-Ogaryovo state residence, outside Moscow, Russia, Monday, Jan. 16, 2023. (Mikhail Klimentyev, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP)
©Sputnik

Lors de cette conversation avec Recep Tayyip Erdogan, M. Poutine a critiqué la "ligne destructrice adoptée par le régime de Kiev qui a misé sur l'intensification des combats, avec le soutien des parrains occidentaux qui augmentent leurs livraisons d'armes et de matériel militaire", a indiqué le Kremlin dans un communiqué.

Ukraine: le bilan du bombardement de Dnipro grimpe à 40 morts

Les deux dirigeants ont également évoqué la question de l'échange de prisonniers, "avant tout des blessés", entre Moscou et Kiev, selon la même source.

Pour sa part, M. Erdogan "a réitéré que la Turquie est prête à faciliter et à servir d'intermédiaire pour l'instauration d'une paix de longue durée entre la Russie et l'Ukraine", selon un communiqué de la présidence turque.

Depuis le début du conflit en Ukraine, M. Poutine a eu plusieurs entretiens téléphoniques avec M. Erdogan, qui cherche à maintenir de bonnes relations à la fois avec Moscou et Kiev.

La Turquie a notamment parrainé un accord qui a permis de reprendre l'exportation des céréales ukrainiennes qui étaient bloquées dans les ports à cause des combats.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...