La Russie promet de "brûler" les chars occidentaux livrés à l'Ukraine

Le Kremlin a juré lundi de "brûler" les chars que les Occidentaux, notamment Londres et Varsovie, comptent livrer à l'Ukraine.

AFP
<p>Des soldats ukrainiens devant un char sur la ligne de front près de Kreminna, dans la région de Lougansk, le 12 janvier 2023</p>
Des soldats ukrainiens devant un char sur la ligne de front près de Kreminna, dans la région de Lougansk, le 12 janvier 2023 ©AFP

"Ces chars brûlent et brûleront", a dit Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe, dans son briefing téléphonique quotidien à la presse.

Le responsable a estimé une fois encore que les Occidentaux utilisent l'Ukraine "pour atteindre des objectifs anti-russes" et que le Kremlin restait déterminé à atteindre "les objectifs de l'opération militaire spéciale", euphémisme des autorités russes pour décrire l'offensive contre leur voisin.

Motivées et fortes d'une aide militaire et financière croissante, les forces ukrainiennes ont repoussé l'armée russe en lui infligeant au printemps dernier et à l'automne des revers cinglants.

Mais Kiev dit avoir besoin de chars lourds, de blindés légers, de systèmes de missiles longue portée et de défenses antiaériennes pour vaincre définitivement l'armée russe et reprendre la totalité des territoires que Moscou occupe dans l'Est et le Sud de l'Ukraine.

Samedi, Londres a annoncé la livraison à Kiev de blindés Challenger 2, ce qui constituera la première livraison de chars lourds de fabrication occidentale à l'Ukraine.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...