Covid: les premiers résultats d'analyse des eaux usées des avions provenant de Chine "rassurants"

L'analyse des eaux usées des deux premiers vols en provenance de Chine depuis samedi est rassurante, indique jeudi le virologue Marc Van Ranst (KULeuven). L'institut Rega, basé à Louvain, n'y a trouvé que de légères traces de SARS-CoV-2.

Belga
(FILES) This file photo taken on January 18, 2022 shows passengers wearing full personal protective equipment disembarking from their plane after arriving from Paris at Pudong International Airport in Shanghai. - China said on December 26, 2022 that it would scrap mandatory quarantine on arrival, further unwinding years of strict virus controls as the country battles a surge in cases. (Photo by HECTOR RETAMAL / AFP)
Image d'illustration ©AFP or licensors

Depuis le début des analyses, deux vols ont atterri à Brussels Airport, samedi et mardi.

"Un très faible niveau de SARS-CoV-2 a été décelé dans les échantillons (...) ce qui est une très bonne et rassurante nouvelle", a commenté M. Van Ranst. "Même s'il y a une forte circulation du virus en Chine, nous trouvons peu de trace dans les eaux usées. Cela suggère que les passagers, qui devaient voyager avec un test négatif, l'étaient effectivement."

Il y avait donc trop peu de trace de ce coronavirus pour tenter d'analyser de nouveaux variants. D'autres virus et bactéries ont par contre été retrouvés, ce qui fait dire au virologue que la technique d'analyse est suffisamment pointue pour l'exercice.

L'institut Rega continuera ces prochaines semaines à analyser les eaux usées des avions provenant de Chine.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...