Guerre en Ukraine: l'armée russe dit avoir mené des "frappes de représailles" sur Kramatorsk

L'armée russe a assuré dimanche avoir mené des frappes sur des casernes militaires à Kramatorsk, dans l'est de l'Ukraine, et infligé de lourdes pertes à son adversaire en "représailles" au bombardement ukrainien sur Makiïvka, qui avait tué 89 soldats russes au Nouvel an.

Belga
A woman walks past her house that was damaged in Russian shelling in Kramatorsk, Ukraine, Saturday, Nov. 19, 2022. (AP Photo/Andriy Andriyenko)
Illustration - Kramatorsk a été touchée par sept roquettes au cours de la nuit. ©Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

"En réponse à la frappe criminelle du régime de Kiev dans les premières minutes de janvier 2023 (...), les forces russes ont mené une opération de représailles", a annoncé le ministère russe de la Défense dans son rapport quotidien, précisant avoir frappé deux casernes.

La date précise de cette frappe n'a pas été indiquée par le ministère.

Les autorités ukrainiennes locales ont rapporté que Kramatorsk a été touchée par sept roquettes au cours de la nuit. Deux autres roquettes ont visé la ville voisine de Kostiantynivka.

Samedi, des journalistes de l'AFP présents à Kramatorsk ont entendu au moins quatre explosions avant minuit.

L'armée russe a présenté cette frappe comme une vengeance pour celle menée à Makiïvka, en territoire séparatiste prorusse dans l'est de l'Ukraine, quelques minutes après le passage à la nouvelle année.

L'armée ukrainienne y avait visé un point de déploiement temporaire de soldats russes, provoquant la mort d'au moins 89 militaires, selon le bilan donné par Moscou.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...